Cinq façons de gâter votre petite maman pour la Fête des Mères

Coucou les filles, je suis très heureuse de vous retrouver sur ce nouveau post vous montrant comment gâter votre petite maman pour la fête des mères.


Il ne reste plus que moins de deux semaines et la Fête des Mères arrive. Je suis sûr que trouver une réponse à la question « quel cadeau offrir à maman ? » occupe votre esprit en ce moment (tout comme moi d’ailleurs), car c’est une jolie occasion dans l’année pour gâter un peu plus maman. L’essentiel c’est de lui faire vraiment plaisir, tout simplement.

 

A lire aussi :

 5 idées cadeaux pour la fête des mères

 

Maman mérite bien ce jour spécial pour tous ses sacrifices, conseils et encouragements de tous les jours. Même si elle répond « je veux un enfant sage et bien portant » comme réponse à notre question « Maman tu veux quoi à l’occasion de ta fête ? », nous devons la gâter coûte que coûte. J’hésite entre 5 petites attentions, heureusement j’ai encore quelques jours pour me décider entre :

 

1.Préparer une bonne surprise pour maman

En voyant le mot surprise, c’est le cadeau fête des mères qui vient tout de suite dans votre esprit. La bonne nouvelle ? Vous n’avez pas tort. Les idées cadeaux pour maman sont des milliers et des milliers sur la toile et je ne pense pas que vous allez rencontrer une panne. Les vêtements, chaussures, sacs à main, make-up, fleurs, bijoux, articles de décoration, ustensiles de cuisine, trucs gourmands (comme le gâteau, le chocolat…), DIY fête des mères, joli bouquet de fleurs… bla bla bla… font toujours plaisir à toutes les mamans.

(J’hésite encore si je vais me servir de cette idée cadeau cette année. En fait, l’année dernière, je lui ai offert une belle paire de chaussures et des petits trucs pour femme pendant que ma petite sœur lui a donné quelques articles pour la cuisine et la grande sœur un collier. Je dois songer à autre chose pour la Fête des Mères 2017. Donc, je vais rayer ces idées de ma liste. Mais, elles peuvent vous en servir pour cette occasion, je suis sûre).

 

En outre, nous pouvons faire sursauter maman de son lit en lui récitant un joli poème le matin. Oui, je sais que nous célébrons nos mamans tous les jours de l’année avec des chansons, comptines et poésies de tout genre tout en douceur chaque fois que l’occasion se présente pour lui dire à quel point on l’aime. Or, réciter un, à son réveil du 28 mai 2017 prochain, lui fera plaisir à coup sûr. Au cas où vous n’êtes pas genre poétique (comme moi d’ailleurs ha ha), vous n’avez qu’à recopier le poème pour maman qui suit, l’imprimer et l’apprendre par cœur avant le grand jour pour que la magie opère.

 

© credit photo Momes

 

Quelle meilleure façon de célébrer votre maman que de lui préparer de bons plats à l’occasion de la fête des mères ? Ce jour spécial est une occasion pour les enfants et papa de se mettre aux fourneaux pour concocter les plats qui font saliver maman (j’ai déjà ma petite idée derrière la tête. En fait, j’aimerais lui préparer des pâtes ou une salade de légumes à la mayonnaise en guise d’entrée, le plat serait du porc mélangé avec du poulet ou des feuilles de manioc broyées et du porc ^^^ avec du riz ^^^ et le dessert serait un gâteau au chocolat).

C’est un bon moment qui fera réunir toute la famille autour d’une table tout en raffolant une verrine de saumon et mascarpone comme entrée, du tartare de bœuf accompagné de pommes frites comme plat ^^^ avec du vin rouge ^^^ et du tiramisu de printemps aux fraises en guise de dessert.

 

 

2. Organiser une petite sortie en famille avec maman

Cette petite attention c’est pour faire sortir maman du sempiternel bouquet de fleurs ou du cadeau bien emballé. Il ne s’agit pas seulement d’accorder un bon moment mère-fille dans un restaurant de votre ville. En effet, vous devez emmener papa avec vous, mais aussi vos frères, ça fera plaisir aux garçons. Partager un moment parents-enfants fera le bonheur de toutes les mamans à l’occasion de leur fête. Pour que vous réussissiez votre coup, sachez créer de l’émotion tout en choisissant le restaurant, le bar ou la confiserie qui lui plaît.

(Cette année, j’hésite encore si je dois me pencher absolument à cette idée cadeau pour ma maman. En fait, ça fait un bail que je veux faire tester un joli restaurant de la capitale à ma famille : le Café de la Gare. Or, l’occasion ne s’est jamais présentée jusqu’aujourd’hui. Je me suis dit « le 28 mai prochain sera une bonne occasion pour déjeuner en famille au #CaféDeLaGare ». Je l’ai découvert en 2014 avec l’équipe de recherche de l’UNIGE. C’est un havre de paix installé dans l’ancienne gare de Tananarive ^^^^ la capitale de mon île  ^^^^ à Soarano. On a eu l’embarras de choix devant se décider où allons-nous nous installer pour le déjeuner à ce moment-là. Partagé entre un cadre spacieux, un grand et joli jardin, une terrasse ombragée et verdoyante… je me souviens que finalement, toute l’équipe s’est installée au jardin (…) Ça me donne trop envie d’emmener ma petite maman là-bas pour découvrir l’ambiance conviviale qu’il offre avec une cuisine variée depuis son ouverture en 2010).

 

Bienvenue au #CaféDeLaGare à Soarana Antananarivo Madagascar

Une ambiance conviviale règne au café de la Gare Soarano Madagascar

 

Le but de cette deuxième façon de gâter maman c’est de passer une journée cool en famille. En fait, la plupart des restaurants dans le monde proposent à l’occasion de la fête des mères un menu spécial maman. (Ce qui me ravit le plus pour cette idée de passer la fête des mères au Café de la Gare à Soarano c’est qu’il a aussi une boutique. Maman peut profiter de cette journée pour faire un lèche-vitrine. Espérons seulement que la boutique ouvrira sa porte, ce dont je doute fort, car ce sera un… dimanche. Mince alors !)

 

3. Improviser un shooting photo mère-fille

Cette fois-ci, les garçons ne sont pas les bienvenus (c’est ainsi, mais je ne suis pas méchante lol). Un shooting photo avec maman est une idée originale pour célébrer la fête des mères. Quoi de plus formidable que de se retrouver entre filles seulement ? Immortalisez ce jour spécial en vous vous lâchant sous les flashs les filles. Une ambiance fun et glamour doit régner durant un tel moment. Une séance photo mère et fille réussie c’est un shooting mélangeant diverses poses en duo (si je choisirais cette idée cadeau, maman pourrait bien s’amuser en faisant des duos avec nous, ses 3 filles), ensemble (ce sera des poses entre toutes les 4 ensemble), en noir et blanc (vraiment original)… Le mieux c’est de prévenir plus d’une tenue lors du shooting et bien vous maquiller. En fait, votre make-up et le ventilateur du studio feront de vous les plus belles filles du moment, car votre photographe pro saura vous guider du début jusqu’à la fin de la séance. Riez pendant toute la séance, non seulement ça fait du bien, car c’est la fête.

 

Shooting mère-filles, une idée cadeau fête des mères originale

© Photo Events Alsace

 

4. Accorder à maman un repos de 24 heures (pourquoi pas plus ?)

Même si maman va sursauter de son lit après que vous lui récitez un poème d’amour le matin du 28 mai, dites à elle de continuer de se reposer après ce petit moment romantique. Tant mieux si elle arrive à rendormir, car ce n’est pas tous les jours qu’elle peut faire la grasse matinée. Pendant tout ce temps, tout le monde doit se mettre à balayer toute la maison, car maman est en repos. Voir toutes les chambres propres et bien rangées lui fera plus plaisir et lui mettra de bonne humeur toute la journée. Vous devez quand même la surveiller de temps en temps au cas où elle se réveille pour lui servir son « petit déjeuner de reine » au lit. Elle a encore le choix de continuer de se reposer après qu’elle ait tout mangé ou de se lever à condition qu’elle ne fasse rien. Elle n’a qu’à prendre une bonne douche, se faire belle, bien s’habiller… si tel est le cas.

Une fois la maison bien entretenue, vous devez passer à la cuisine afin de concocter un repas festif pour maman si vous ne prévoyez pas de manger au restaurant en famille.

Après le repas, maman peut encore choisir de faire la sieste ou se détendre au séjour avec tout le monde. Sinon, emmener maman au spa pour qu’elle puisse bien se détente, faire disparaître son stress… s’avère une bonne idée. Le soir, maman ne doit pas préparer le dîner, car c’est encore à vous de le faire. Maman mérite d’être traitée comme LA reine… Élisabeth II durant ce jour.

 

Détente à un spa : joli cadeau fête des mères

© credit photo Le Château de Brélidy

 

5. Remémorer tous les bons moments passés en compagnie de maman

Rien ne me fait autant plaisir que de passer de bons moments avec ma maman non seulement à l’occasion de la fête des mères, mais à n’importe quel moment et quelle occasion. C’était comme ça depuis toujours. En fait, ma maman à moi est la plus gentille de toutes, la plus tendre, elle est super battante et courageuse. En sa compagnie, je ne m’ennuie jamais. Quand je suis embêtée ou triste, c’est elle ma solution. Tous ses bons moments passés en sa compagnie depuis étant toute petite jusqu’à aujourd’hui resteront à jamais gravés dans mon mémoire, car rien de merveilleux sur terre. Ce que j’aime le plus durant ces moments c’est de pouvoir papoter avec elle comme de bonnes amies, rigoler ensemble, se dire des mots gentils, se faire des câlins, tellement je l’aime ma maman et je ne me lasse jamais de lui dire ça via des mots ou de simples gestes.

Maman se souvient toujours de ses petites bêtises que j’ai fait depuis toute petite jusqu’à devenir grande qu’elle les remémore dès que l’occasion se présente. La plupart de ses petites folies que sa cadette (en fait, je suis la deuxième sur ses 4 enfants ^^^ j’ai une grande sœur, une petite et un frère ^^^ le tout dernier) j’ai commis font beaucoup rire tout le monde.

Elle n’oublie jamais de nous raconter que quand j’étais en classe de 12e (j’ai eu trois ans à cette époque) dans un collège catholique de notre quartier, c’était toujours elle qui m’accompagne à l’école avec ma grande sœur bien évidemment. Elle ne lui avait jamais causé aucun « problème ».

Par contre, moi, je pleure toujours en ne voulant que deux choses : soit (1) je rentre tout de suite à la maison avec elle soit (2) je vais en classe à condition qu’elle reste assise au fond pour m’attendre jusqu’à la fin.  

Un mois écoulait, deux, trois mois… je pleurais toujours (c’est ce qu’elle raconte, car je ne me souviens pas trop) et c’était toujours la même histoire tous les jours. Il arrive des fois qu’elle se plaint de moi et acceptait de rester à la salle de classe pour que je ne pleure plus durant des heures (pauvre maman !)

La fin du premier trimestre avait sonné. Il y avait eu remise de bulletins de note dans notre salle de classe. C’était ma maman qui était présente ce jour-là. Tout le monde s’assoyait, la Maîtresse assise devant, dans son bureau, pour proclamer les résultats officiels.

Le parent de l’enfant concerné doit se lever pour recevoir le bulletin après l’acclamation des auditoires…

« La première de la classe est Vola », disait la Maîtresse. Personne ne bouge de sa place.

La maîtresse répète encore une fois, « la première de la classe est Vola ».

Toujours aucune réaction dans la salle…

…La maîtresse pointait finalement ma maman du doigt pour qu’elle se lève et vienne récupérer mon bulletin, après l’acclamation de tout le monde.

En fait, on m’appelait « Vola » [vou-là] au collège et c’est toujours mon prénom à la maison jusqu’aujourd’hui (qui signifie bijoux, nom hérité de mon regretté grand-père, le papa de ma maman, que je n’ai jamais vu depuis ma naissance). Revenons-en à notre mouton égaré !

Maman pensait, en fait, que c’était l’autre fille qui s’appelait « Vola », étudiant dans la même classe, que la Maîtresse avait proclamée première de la classe vu que nous étions deux à porter le même prénom en salle. Et, vu que je pleurais tous les jours, elle pensait que c’était chose impossible.

Maman rétorquait en se levant : « vous voulez parler de ma Vola ? »

« Ouiiii, votre fille est la première de la classe », répondait la Maîtresse en souriant !

« Je ne pensais pas qu’il s’agit de ma fille. Elle, qui pleurait tous les matins », ripostait encore ma maman, très joyeuse le long de son chemin allant récupérer mon bulletin, sous les « rires » et applaudissements des assistances.

Elle était très heureuse, car son sacrifice en valait quand même la peine.

© credit photo Pixabay

Des petites années plus tard, j’étais encore en classe de primaire au même collège.

A chaque occasion de la fête des mères, nos Maîtresses fabriquent, quelques jours avant la fête, des DIY cadeaux fête des mères avec nos petites participations pour célébrer nos mamans. C’était toujours le vendredi avant la fête qu’elles glissaient ses cadeaux faits mains dans nos cartables en disant qu’ :

« Il ne fallait absolument pas que vos mamans voient ces cadeaux, les enfants. Donnez-les à vos papas pour qu’ils les cachent en lieu sûr pendant que vos mamans sont absentes. Vous ne les donnerez à elles que dimanche matin après avoir récité le poème que je viens de vous apprendre. D’accord ? »

« Oui Maîtresse », fredonnent tous les enfants et moi probablement.

Or, dès que j’arrivais à la maison, sans même déposer mon cartable, j’appelais ma maman :

« Maman, maman, maman, j’ai un joli cadeau pour toi dans mon cartable. On l’a fait en classe, mais Maîtresse disait qu’il ne fallait pas que tu le vois avant dimanche » (…)

(…) Je sortais, en même temps, le soi-disant cadeau que maman ne devait pas voir avant dimanche de mon cartable pour qu’elle le voie finalement.

Après l’avoir vu, c’était elle-même qui le cachait comme si de rien n’était…

Ce qui m’avait plu dans tout ça, c’est que maman savait toujours faire semblant d’être étonnée le jour de la fête quand je lui donnais le cadeau comme si elle ne l’avait jamais vu in-expressément.

Ça nous fait toujours rire, jusqu’à avoir mal au ventre, aujourd’hui quand maman remémore cette petite histoire chaque année à l’occasion de la fête des mères (elle va encore remémorer ça d’ici quelques jours, j’en suis sûre).

 

© credit photo Pixabay

Un peu plus gourmande que mes deux sœurs – étant petite (ha ha), j’arrivais à raffoler tout un plat et il fallait encore que je demandasse à ma maman de me servir un autre, un autre (j’exagère)… C’était toujours comme ça jusqu’à un certain âge alors que j’étais la plus mince de nous trois. Et, franchement, j’arrivais encore à manger le dessert après ses plats successifs, boire notre fameux jus de riz

Sitôt, je n’arrivais plus à me relever de ma chaise (je ne voyais même pas que mon ventre ressemblait à celui d’Obélix ha ha).

Maman courait très vite chercher le balai de paille au coin de la porte et la natte en paille.

« Viens ma chérie, allonge-toi sur le dos ici », me disait-elle !

Maman prenait le balai pour balayer mon ventre (dans le sens propre et c’était rigolo, car ça chatouille) afin d’apaiser mon rassasiement (c’est une tactique que ses ancêtres pratiquaient depuis des générations pour soulager le rassasiement des enfants gourmands comme moi).

Des fois, même si je n’avais pas « le ventre à l’Obélix », je voulais seulement la taquiner et lui disait que j’ai besoin qu’elle me balaie le ventre, car je n’arrivais plus à bouger de ma place.

Maman exécutait avec plaisir pour finalement… me faire rire !

© credit photo Pixabay

Toujours étant petite, j’étais comme un vrai garçon manqué.

En fait, quand j’étais lassée de jouer aux fleurs et poupées, à la marelle, à l’« élève-professeur » (moi, toujours la professeur) avec mes ami(e)s… j’aime courir en vitesse de gauche à droite, jouer à la police-voleur, escalader les toits, les arbres…

Ma grande sœur, de nature un peu plus réservée, n’était jamais partante à ces jeux-là.

Il fallait qu’elle raconte toute à papa la fin de l’après-midi en rentrant à la maison. J’étais toujours puni.

Je me souvenais. Un jour, apprenant de la part de ma grande sœur que j’ai encore escaladé le toit du voisin, papa me disait de me mettre à genou pendant… 15 minutes.

Dès qu’il avait eu le dos tourné, maman, ayant eu de la peine pour moi, son bébé, me disait de me lever tout de suite (merci, petite maman, c’était très gentil).

Maman racontait qu’au lieu de s’en prendre à moi, c’était à elle que papa s’en était pris ce jour-là (pauvre petite maman, pardonne moi 😉

J’ai encore honte de moi rien qu’en y pensant, heureusement que ce ne sont que des petites bêtises d’enfance.

© credit photo Pixabay

Je me souviens encore que je n’ai jamais accepté si ce n’était pas ma maman qui m’accompagnait et me cherchait en salle d’épreuve durant les examens officiels : depuis le CEPE,  passant par le BEPC, et même jusqu’au BACC.

La bonne nouvelle ? Ça lui faisait plaisir de m’accompagner matin et après-midi durant toutes ces épreuves comme le CEPE que j’ai réussi sans aucun souci.

Quelques années plus tard, c’était toujours la même histoire. En fait, je n’acceptais pas si ce n’est pas elle qui m’accompagnait et me cherchait durant les quatre jours d’épreuves de BEPC (alors que les épreuves s’étaient passées à une salle de classe d’une Ecole primaire publique de notre quartier, à quelques mètres de notre maison).

Papa commençait à ne plus supporter qu’elle faisait le va-et-vient 4 fois par jour durant 4 jours.

Moi, j’avais boudé.

Il fallait que ma petite maman cède à mon caprice malgré que papa désapprouvait ce geste.

Heureusement que j’avais encore passé sans souci le BEPC et papa avait oublié cette histoire face aux résultats positifs que j’avais eus (j’étais admise en seconde à l’un des lycées le plus célèbre de la capitale : Lycée Gallieni à Andohalo. J’étais dans la promotion la moins âgée, mais la plus brillante).

Depuis, je commençais à me murir petit à petit comme j’allais étudier en ville, mais non plus au quartier.

© credit photo Pixabay

 J’ai encore les larmes aux yeux quand maman remémore cette toute dernière histoire que je vais vous raconter.

J’ai jamais redoublé de classe depuis le collège jusqu’à obtenir le Doctorat à l’université.

Or, en première année universitaire, j’ai raté la première session (pour la première fois de ma vie, heureusement qu’il y avait encore eu une deuxième session).

Je me souviens ce jour-là, j’ai demandé à ma maman de m’accompagner à la fac pour consulter les affichages des résultats des examens première session (encore avec maman ? Ben oui ! Et pourquoi pas, comme j’étais encore mineure en rentrant à l’université).

Une fois arrivées sur place, nous plantions devant des dizaines d’affichages comme d’autres étudiants d’ailleurs.

Des minutes s’étaient écoulées. Mon nom ne figurait nulle part. Je ne voulais pas croire mes yeux !

Je re-vérifiais une deuxième, troisième, quatrième, cinquième… fois jusqu’à ce que maman me chuchotait :

« Allons ma chérie ! Tu ne l’as pas, mais tu l’auras en deuxième session ! Tu verras ! »

C’était comme si le monde s’effondrait devant moi. C’était comme la fin du monde quoi !

Mes larmes commençaient à couler le long de mes joues ! Je pleu-rais ! Tout le monde me regardait, se mettait même à ricaner derrière mon dos.

Je m’en moquais, car il fallait absolument que je pleure depuis les affichages… le long du chemin… jusqu’à remplir un seau la maison.

Je ne voulais pas croire que j’ai échoué pour la première fois de ma vie alors que j’avais tant travaillé (ce n’est qu’après quelques années que je me suis rendu compte que ce petit échec a été dû au fait que je ne m’habituais pas encore à la vie de ce jungle monde qu’est l’université étant en première année).

Or, après les épreuves de deuxième session, j’ai été admise en deuxième année Economie.

Au moment où j’avais consulté (sans maman cette fois-ci) les affichages, j’ai encore pleuré de… joie en voyant mon nom en tête de liste, car j’ai eu la mention.

Arrivant à la maison, maman me disait : « Alors, tu vois mon bébé, j’avais eu raison » tout en me faisant des bisous et câlins.

© credit photo Pixabay

C’est comme si je vois encore les jolis sourires de ma maman, j’entends encore ses éclats de rire… en remémorant toutes ces petites histoires marquant une partie de mon enfance et mon adolescence.

Et j’ai envie de lui dire à quel point je l’aime ❤

Tu étais là à te sacrifier pour moi, pour répondre à mes bouderies, caprices, bêtises…

Maman, je n’oublierai jamais ce que tu as fait pour moi dernièrement quand j’ai traversé le pire cauchemar/la pire humiliation de ma vie. Tu étais là à me consoler jour et nuit, à me dire que si et seulement si tu peux endurer cette épreuve à ma place… Heureusement que c’est de l’histoire ancienne, maintenant, j’ai tout oublié !

Petite maman, sache que je suis toujours là aussi pour toi  comme je l’ai fait jour et nuit quand t’étais gravement malade en 2009. Dieu merci ! Tu es sain et sauf, depuis, même si tes mains restent déformées faute de cette maudite maladie. Sache qu’à mes yeux, tu es toujours la plus belle maman au monde que j’ai connu et que je connais, et ça, pour toujours. Sache que je t’aime plus que tout ❤

Que Dieu te bénisse maman et te donne toujours la santé pour que tu vives cent, mille… ans près de nous afin que tu puisses encore gâter mes enfants comme tu me l’avais fait et me le fais encore et toujours…

Tu peux toujours compter sur moi maman !

Je t’aime ❤

Très joyeuses fête des mères 2017 !

De la part de ta petite Vola !

En ce jour spécial, mes pensées voyagent à Fort-Dauphin, là où vit ma mamie (car le 28 mai prochain c’est aussi la fête des grands-mères) qui ne peut plus bouger de son lit depuis presque un an, maintenant, après qu’elle ait tombé accidentellement d’un siège voulant se relever dans la maison de ma tante.

Que Dieu te guérisse mamie, car je veux encore te voir, que mes enfants puissent te connaître.

En ce jour spécial, je te souhaite une très bonne fête.

Je t’aime mamie, tu le sais ❤

© credit photo Pixabay

Mots de la fin…

C’est long, mais j’ai eu besoin de m’exprimer en ce jour si spécial (veuillez m’excuser). J’espère que via ce post vous auriez une idée précise sur quel cadeau offrir à votre maman. Sachez que ce ne sont pas les petites attentions qui vont vous manquer comme celles d’organiser une fête en famille avec maman, d’improviser un shooting photo mère-fille, d’accorder à maman un repos de 24 heures et de remémorer tous les bons moments passés en sa compagnie. Elles font plaisir à toutes les mamans à coup sûr.

 

 

articles mode et beauté pas chers sur vide dressing femme et infos

Remémorez en commentaire  les petits moments émotionnels passés avec votre maman. Sinon, quel cadeau fête des mères préparez-vous pour elle ?

 Bisous ❤

signature-fondatrice-blog-et-vide-dressing-femme-et-infos

 

 

 

 

 

Publicités

113 commentaires sur « Cinq façons de gâter votre petite maman pour la Fête des Mères »

  1. Coucou Anita
    Super original ton post, j’adorais te lire surtout tes petites histoires qui m’a permis de te connaître un peu plus
    Tu as de la chance d’avoir une maman super battante et très gentille et elle, elle a la chance d’avoir une fille intelligente et inventive
    Bisous

    Aimé par 2 people

    1. Coucou Olivia,
      Merci beaucoup d’avoir lu ce billet et pour tes compliments, ca fait chaud au coeur
      Oui, j’ai de la chance d’avoir la maman la plus gentille et attentionnée du monde
      Passe une belle journée
      Bisous

      J'aime

  2. The ‘jewels’ translation is lovely and suits you my darling. May I say this was a lovely post, especially all the personal things you shared. Perfect in every way. I loved learning more about you and your love for your mum is beautiful x

    Aimé par 1 personne

  3. Extraordinario Post Anita!!!
    ¡¡¡Hermosa declaración de amor para tu mami!!!
    Deseo hayas pasado un Feliz Día junto a ella!!!
    Hermosas Fotos de lugares para festejar este Día tan especial!!!
    Te cuento que en Argentina, se celebra el segundo domingo de Octubre!!!
    Te abrazo con todo mi corazón!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Thank you very much dear Rosita for stopping by this post and for good compliment
      I’m happy that you too, you enjoy it
      yes, I really love my Mom more than all
      I wish you a very happy Mother’s Day too even if it is in October
      Kisses ❤

      Aimé par 1 personne

  4. Mothers Day in Australia was last Sunday; though, my beautiful daughter and I celebrated last Wednesday at our usual lunch together; and, as she says, every day should be mother’s day! She, too, is a mum, and celebrated with her gorgeous sons who gave her gifts she’d suggested. Being boys she has to make sure they ‘get the message’, otherwise she ends up with all sorts of strange gifts 😉 😉
    A wonderful post, Anita, filled with love… 🙂
    xoxoxo

    Aimé par 1 personne

  5. Hello Anita! Comment vas tu ? Voilà pleins d’idées cadeaux pour la fêtes des mères. Je n’ai pas encore acheté de cadeaux mais comme ma mère est très lecture et jardinage, je devrais trouver facilement quelque chose qui devrait lui plaire 🙂
    Bisous et bonne aprem
    Mimi

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou mimi,
      Je vais très bien et toi aussi j’espère beaucoup
      Merci d’avoir stoppé sur ce post et je suis sur que tu trouveras le cadeau idéal pour ta maman dans le cadre de sa passion
      Passe une belle journée
      Bisous

      J'aime

  6. Bonsoir Voulaah, superbe ton billet, j’ai été émue, contente, pleine d’émotion, de bonnes ondes, de bonnes idées, malheureusement ma maman à moi est partie voilà bien des années , mais elle est toujours là dans mon coeur, tous les jours. Bisous et grand merci pour ce superbe billet MTH

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Marie,
      Je suis très emue aussi que vous adorez ces petites histoires
      Oui tu as raison que maman doit toujours rester dans notre ❤ et pour toujours
      Passe une belle journée
      Bisous

      J'aime

  7. Bonsoir ou bonjour JOLIE PETITE FILLE

    Une belle amitié
    C’est deux mains sur un clavier
    Le passage sur un profil

    Une image que l’on dépose

    Sur une personne que l’on apprécie
    De quelqu’un gentil et sage
    On dépose des petits mots bien placés
    Dans ce joli petit monde
    Moi je suis toujours là pour faire sourire
    Et cela me fait toujours plaisir
    Au fond de mon coeur
    Je t’offre ce bonheur
    Je te dis bonne nuit ou bonjour

    gros bisous

    Bernard

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Bernard,
      Je suis très contente de te lire, ça fait un moment en esperant que tu vas très bien
      Merci pour ce magnifique texte avec jolie image, ça fait toujours plaisir de te lire
      Passe une belle journée
      Bisous

      Aimé par 1 personne

  8. Hello dearest Anita! I hope your Mother had a beautiful day with you and the family. I think gifts of cosmetics, fashion and perfume are a wonderful change. Mom’s are more than just houseworkers. They need to be appreciated for their beauty and charm, too. I like that you included fashion and cosmetic related gifts, too.

    Aimé par 1 personne

  9. Salut Anita ! Quelles bonnes idées tu nous proposes là 🙂 C’est effectivement le plus important à mes yeux, de rappeler tous les bons moments passées ensemble ou des petites choses qu’elle a fait pour nous. Cette année, mon ami et moi avons offert un panier garni à ma maman. Je suis allée en magasin bio et épicerie en vrac pour trouver des produits originaux avec des goûts différents (caramels, sirop fait maison, sablés, pâtes au quinoa et à la tomate, etc.) ainsi qu’un petit film à voir en famille 🙂 Et c’est mon papa qui s’est chargé du repas. La sortie se fera dans 2 semaines pour son anniversaire ! Mais en tout cas, je retiens déjà quelques bonnes idées pour l’année suivante. Quel plaisir de gâter un peu sa maman ! Belle journée, Déborah.

    Aimé par 1 personne

  10. Coucou Anita, ta maman a beaucoup de chance, elle a une fille merveilleuse et on sent que tu l’aimes beaucoup. Que de bonnes idées pour la fête des mamans. Je craque sur la robe Mango… pour moi je sais que mes enfants m’emmènent dans un bon restaurant car ils savent que je suis gourmande lol…
    Merci pour ce bel article je vais voir si je trouve la robe Mango sur internet.
    Bon week end à toi
    Je suis désolée je n’arrive pas à recevoir ta newsletter et pourtant je demande à chaque fois. Heureusement que tu passes chez moi et cela me fait toujours plaisir.
    Bon week end à toi aussi et bises tout plein
    chatou

    Aimé par 1 personne

  11. Waou, Anita, toutes tes idées sont magnifiques. J’aime beaucoup le soin que tu prends pour écrire tes articles, on sent beaucoup de travail derrière et je t’en félicite. Sympa aussi les jolis poèmes.
    Bisous ma belle 😉

    Aimé par 1 personne

  12. Bonjour ou bonsoir PETIT BOUT DE FEMME
    S’il existe un sentiment
    Pas toujours perçu a sa juste valeur, c’est bien l’amitié
    Elle est beaucoup plus sincère et profonde
    Que la simple camaraderie
    Redonne souvent de l’espoir quand la vie est difficile
    L’amitié ne s’épanouit de respect et d’honnêteté
    Voila donc pourquoi, jouir de ton amitié
    D’une personne comme toi, est un immense privilège
    Que rien au monde ne serait remplacer
    Je te souhaite une belle et agréable journée ou soirée

    Je te fais de Gros Bisous.

    Bernard

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Bernard,
      Ca fait toujours plaisir de te lire, je te souhaite très bonne pêche et reviens plus tard
      Très joli bébé, merci j’adore 🙂
      Passe une très belle semaine
      Bisous

      J'aime

Allez ! Ecrivez-moi ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s