Le Guest Blogging ne me laisse plus indifférente, mais méfiante !

Coucou les filles, je suis très heureuse de vous retrouver sur ce nouveau billet de ma page #BloggingEntreFilles pour vous parler du guest blogging.


Depuis le début de cette année, je n’ai pas cessé de recevoir des mails de la part de sites et blogs de renom me sollicitant un guest blogging (en fait, ils veulent poster un article sur mon blog et m’invitent en retour à écrire un autre pour publication sur leur plateforme. C’est pourquoi on l’appelle aussi « articles invités »). Je n’ai pas encore donné des suites à leurs demandes, non pas parce que tisser ce genre de partenariat ne m’intéresse pas ou que j’ai le sentiment d’être utilisée. Oh que non ! Mais, avant de sauter le pas, j’ai eu quand même envie de bien maîtriser le concept pour que les avantages aillent vrai-ment dans les deux sens (le fameux principe « gagnant-gagnant ») sachant que c’est un procédé qui se base sur la gra-tui-té (chut ! Le guest blogging, devenant célèbre sur la blogosphère, tend à devenir une activité rémunérée. Preuve ? L’un de mes interlocuteurs m’a demandé un tarif). Revenons-en à notre mouton !

 

A visiter :

Ma page #BloggingEntreFilles

 

Mais qu’est-ce que le Guest Blogging ?

Comme je viens de vous le souligner ci-haut, il se peut qu’un site ou un blog (appelé « blogueur invité ») vous contacte pour publier sur votre blog (appelé « blog hôte ») un article qu’il a rédigé dans le cadre de cette collaboration. Du point de vue historique, le #GuestBlogging est une pratique originaire des Etats-Unis. Or, depuis l’explosion de la blogosphère francophone, ce procédé – qui reposait au début sur la gratuité – se vulgarise aussi en France au point de devenir une… autre activité bloguesque rémunérante. Pourquoi ? Tout simplement parce que les chiffres publiés par Axysweb parlent d’elles-mêmes :

« On comptait plus de 6,7 millions de blogs en 2016.

Sur l’ensemble des internautes en 2016, 77% lisent les blogs.

23% du temps passé sur le web l’est sur le blog en 2016.

33% des entreprises utilisent les blogs pour leur promotion durant la même période. »

Tout pour vous dire que le guest blogging n’est pas prêt à disparaître, comme les entreprises y trouvent leur bonheur et amadouent les blogs. C’est pour cela que les blogueurs doivent maîtriser ce concept de A à Z pour ne pas être « utilisés » par ces institutions. En fait, certains sites ont même développé les « contributeurs invités », que sont des contenus basés sur un modèle rédactionnel utilisant partiellement ou totalement ce procédé, à publier sur des sites ou blogs à fort trafic.

Par simple définition, le guest blogging consiste à écrire un article pour un blog. Autrement dit, le blogueur invité écrit un billet pour le blog hôte. Donc, le guest blogger « blogue en tant qu’invité ». Dans ce cas, l’invité doit proposer à son hôte un contenu de qualité (qui ne doit pas sortir de la thématique qu’il traite. D’ailleurs, le blogueur invité est déjà considéré comme un « expert » de son domaine d’activité donc il doit maîtriser totalement le sujet qu’il aborde) en insérant un ou des liens qualitatifs qui pointent vers son site ou blog (appelé « netliking ». C’est via l’insertion de ce lien que l’invité tire profit. En fait, en cliquant sur ces liens, les internautes sont redirigés vers son site et peuvent faire les actions qu’il propose sur son article soit un acte de vente soit une inscription aux newsletters…). Du coup, le blog hôte se sent comme utilisé en acceptant de jouer le jeu. Ce qui fait qu’avant de vous y lancer, vous devez vous assurer qu’il y ait du gagnant-gagnant. Je ne dis pas vous assurer d’être payé, mais que le contenu soit de qualité pour améliorer votre référencement naturel (si tel est le cas, vous attirerez plus de lecteurs, car le billet que le guest blogger vient de publier sur votre blog leur apporte des valeurs ajoutées. De cette façon, les deux parties gagnent en visibilité)… Votre invité doit ainsi respecter votre ligne éditoriale, traiter le sujet tel qu’il faut pour intéresser les lecteurs, apporter des informations variées, des conseils… Vous ne seriez pas étonné si après publication de l’article invité de qualité, vous constatez un pic de visites et des tonnes de retours sur votre blog.

 

A lire aussi :

Ma collaboration avec le Blog Life By Sienna

Ma collaboration éditoriale avec Marine Blasi : « Comment booster votre bien-être ? »

 


La clé de réussite du #GuestBlogging en 8 étapes

© credit photo Pixabay

 

Je suis sûr, maintenant, que le guest blogging n’a plus aucun secret pour vous. Au cas où vous avez l’intention d’inviter un site ou un blog de qualité à rédiger un article pour votre blog, vous devez suivre quelques étapes pour ne pas échouer dans vos démarches. J’ai résumé en 8 étapes la clé de réussite dans le cadre de ce partenariat gagnant-gagnant, entre autres :

 

1. Trouvez des blogs où publier votre article

Le choix du blog où vous allez publier votre article ne doit pas être fait à la hâte. Vous devez prendre votre temps pour vous assurer que le blog de votre choix traite la même thématique que la vôtre. Autrement dit, vos sujets de blogs doivent être cohérents. Il arrive aussi que votre choix tombe sur un blog qui traite une thématique complémentaire à votre activité, par exemple un blog mode et beauté est bien adapté au guest blogging si votre site vend des accessoires pour la couture… Vous vous demandez comment trouver les blogs qui traitent votre thématique ? Il suffit de faire une petite recherche sur Google en tapant : « top blog » + thématique ou mots-clés de la thématique. Google affichera toute une liste, à vous de la noter dans un tableau Excel pour pouvoir bien faire le tri en identifiant le blog qui a le plus de trafic.

 

2. Prenez le temps de lire les blogs que vous avez sélectionnés

Après avoir trié les blogs qui traitent la même thématique ou thématique complémentaire que votre site, prenez le temps de les visiter un à un pour pouvoir constater la qualité de leurs contenus. Autrement dit, vous devez les lire très régulièrement. En outre, tâchez de chercher à savoir qui est le blogueur qui se cache derrière telle ou telle plateforme de vos choix. Vous n’avez, dans ce cas, qu’à vous rendre sur leurs pages « à propos ». Après avoir pris un peu plus de connaissances avec ces blogs, sur leurs façons d’écrire, sur ce qui se passe réellement dans leur univers, vous pouvez faire une petite analyse en relevant leurs points communs, points de désaccord… Je suis sûr qu’après cette étape vous allez pouvoir identifier les blogs pour lesquels vous aimeriez écrire en ayant pu apporter des réponses à la fameuse question « pourquoi ? »

 

3. Entrez en communication avec les blogs choisis

Avant de les contacter, vous devez vous faire remarquer sur leurs plateformes en commentant leurs billets, les citant dans vos articles et tweets, essayant de partager des informations avec eux… Bref, vous devez les séduire, car c’est de la sorte que vous les attirez vers votre univers. Pendant ce temps où vous entriez dans les radars des blogueurs pour qui vous voulez écrire, vous devez prendre connaissance de leurs lignes éditoriales pour qu’au moment de la publication, les lecteurs des blogs en question ne s’y perdent pas. Si vous respectez ce point essentiel, vos lecteurs auront envie de vous connaître plus et donc connaitre votre site.

 

4. Ecrivez un bon article pour publication

Cette quatrième étape est la clé de réussite du guest blogging. Aussi, c’est un moyen essentiel d’épater un gros blogueur. Commencez par choisir un sujet qui va lui plaire à coup sûr comme vous avez déjà idée des sujets qu’il aime traiter sur son blog. Inutile de vous presser, prenez votre temps pour écrire un meilleur billet qui donne envie de lire jusqu’au bout. Pour ne pas être pénalisé par Google, tâchez de proposer un article unique avec un contenu pertinent et intéressant. La longueur idéale d’un article invité est entre 500 et 900 mots. Tant mieux si vous êtes genre qui écrit des billets longs (mais, ça doit être très informatifs). Pour ne pas fatiguer vos lecteurs, vos styles doivent être fluides et faciles à lire tout en n’hésitant pas de faire recours aux balises H2 H3… Vos paragraphes doivent être bien aérés en ayant recours aux listes à puces. Essayez d’attirer la curiosité des internautes depuis le titre c’est-à-dire il doit être accrocheur. Inutile de souligner que vos mots-clés doivent être bien visibles : en gras. Enfin, vous n’allez pas oublier d’insérer le ou les liens qui pointent vers votre site, c’est sûr (car c’est ça votre propre intérêt, mais limitez-vous à 1 à 3 liens au grand max).

 

© credit photo Pixabay

 

5. Soignez votre « call-to-action» et « landing page »

Vous ne devez pas vous contenter d’insérer un lien n’importe où et n’importe comment dans votre billet. Pour gagner en positionnement aux moteurs de recherche, cette démarche demande du temps, de patience et de malice. Les liens qui pointent vers votre site depuis le blog hôte doivent permettre d’améliorer votre référencement naturel. Pour que la magie opère, ils doivent être des liens de qualité qui vont susciter des clics aux lecteurs. C’est ce qu’on appelle l’ajout d’un « appel à l’action » devant être bien soigné pour faire une promotion de votre activité. En fait, au lieu d’inciter les lecteurs à visiter votre site en disant « visiter notre site », vous pouvez faire beaucoup mieux en leur suscitant de s’inscrire à vos newsletters, offrant des réductions sur tel ou tel produit, invitant un test gratuit de votre service… Essayez donc de bien formuler l’expression pouvant renvoyer votre appel à  une action via un meilleur netlinking ou link building. Donnez tout simplement envie à vos lecteurs de cliquer sur ces liens en utilisant des verbes d’action et mettant en avant les profits qu’ils vont en tirer.

Vous devez encore songer à bien soigner votre landing page c’est-à-dire la page sur laquelle les lecteurs qui ont cliqué sur vos liens atterriront. Le but c’est qu’ils s’y sentent mieux pour ne pas quitter aussitôt votre site. La page qui dirige votre call-to-action doit être ainsi cohérente (correspondre aux ancres de votre link building), agréable (esthétique et fluide qui donne envie de s’y attarder) et vendeuse (assurez-vous que votre landing page est encore doté d’appel à l’action pour que les internautes aillent encore plus loin).

 

6. Contactez le blogueur de votre choix

Maintenant que tout est prêt, ne perdez plus votre temps. Continuez votre démarche par une prise de contact aux blogueurs de votre choix afin de lui proposer la publication de votre article. Tout comme la rédaction de votre billet, celle de votre lettre doit aussi être soignée. Donnez envie au gros blogueur d’ouvrir votre mail après avoir lu l’objet du message. Franchement, vous devez éveiller sa curiosité. Rien de tel que de lui montrer, dans votre message, que vous lui suivez depuis un moment, ça lui fera plaisir à coup sûr. Enfin, inutile d’écrire tout un journal, soyez direct dans votre message, car « time is money » comme on dit.

 

7. Publiez l’article au bon moment

Félicitations, le blogueur de votre choix a répondu favorablement à votre proposition d’article invité. Après une dernière relecture de votre billet, vous pouvez le lui livrer par mail pour publication. Afin d’augmenter encore plus vos trafics (principe du gagnant-gagnant), votre blog hôte est prié de procéder au sharing via réseaux sociaux de l’invité. Enfin, tâchez de réagir aux commentaires des internautes, ça leur plaît beaucoup.

 

8. Entretenez votre relation après publication

Ce genre de partenariat est d’habitude le début d’une relation amicale entre deux blogueurs. C’est une relation qui s’entretient au fil du temps. Les deux parties peuvent s’entraider en cas de besoin, organiser des rencontres réelles pour échange sur la blogosphère…

 


Les avantages du guest blogging tant pour le blogueur invité que pour le blog hôte

© credit photo Pixabay

 

Lorsque le blogueur invité respecte ces 8 démarches précitées et veille à ce que la publication ne soit pas équivaut à une vulgarisation de liens, ils peuvent empocher un succès (tant de la part des moteurs de recherche que de la part des internautes). Les trois partis (guest blogger, hôte et internautes) peuvent ainsi tirer profit du blogging invité :

 

Avantages du guest blogging pour le blogueur invité

Un article bien soigné aide le blogueur invité à améliorer le référencement naturel de son site. En outre, il gagne en visibilité, car son site enregistre une nouvelle communauté séduite par l’article de qualité qu’il vient de publier sur le blog hôte. Il peut, ainsi, valoriser son CV grâce à un billet plus pertinent. Autrement dit, son identité numérique est bien soignée que jamais surtout s’il engage des discussions auprès des internautes via les commentaires sur son article. Enfin, c’est une occasion pour lui de se lâcher sur un autre sujet

 

Avantages du guest blogging pour le blog hôte

Accepter un guest blogging sur votre blog vous fait prendre du repos en laissant un autre blogueur écrire un nouvel article à votre place. Vous auriez ainsi du temps pour vous occuper sur d’autres aspects de votre blog. Et si ces règles de jeu sont bien respectées, ce procédé vous permet d’enrichir votre blog en contenus uniques et pertinents. En outre, votre plateforme est sujette à une mise à jour fréquente, ce qui améliore le référencement naturel. Si l’article publié amène les lecteurs à de nouvelles découvertes, il attire de nouveaux lecteurs (nouveaux abonnés) c’est-à-dire une hausse de visibilité. Il en est de même pour votre réseau de relation avec d’autres blogueurs qui s’agrandit aussi. L’hôte bénéficie des réseaux de l’invité pour le partage du post.

 

Avantages du guest blogging pour les internautes

Enfin, les lecteurs peuvent aussi en tirer profit comme le fait de découvrir un autre blogueur et repérer un autre sujet via le contenu frais que le guest blogger a publié sur le blog hôte. Et si le call-to-action est bien soigné (tout comme le landing page), ça amène les lecteurs à la découverte d’un nouveau site.

 

Pour ne pas être pénalisé par Google en optant pour le guest blogging, vous devez (…)

 

© credit photo Pixabay

 

Si le guest blogging est utilisé seulement pour vulgariser des liens, mieux vaut s’abstenir. De toute façon, Google s’en apercevra et vous pénalisera. En fait, c’est une tactique contre-productive aussi bien pour le blogueur invité que pour le blog hôte. Il ne doit pas ainsi être perçu comme un simple troc d’ancres optimisées, mais surtout comme un PAR-TA-GE, un échange et une source de convivialité. C’est seulement de la sorte que la magie opère pour les deux clans.

 

(…) Eviter à tout prix le spaming

Google sait différencier le guest blogging qualitatif du guest blogging assimilé à du spam (spaming). Le premier, inutile de le souligner, car c’est ce qui respecte les 8 démarches précédentes tout en prenant soin de publier un article unique pour chaque blog contacté. Pour le cas du spaming, le blogueur invité ne prend même pas la peine de rédiger des billets différents pour tous les blogs qu’il a contactés. En fait, il ne fait que proposer un contenu déjà publié sur d’autres plateformes en apportant, par exemple, une légère modif’. L’équipe anti-spam de Google les perçoit ainsi comme du plagiat. Le géant de la Moutain View déteste aussi les contenus sur-optimisés (contenus insérant trop de liens ancrés pointant vers les sites des blogueurs invités). Pas étonnant que ces sites soient pénalisés après.

Google a recours à cette pénalité dans un souci de qualitatif. Tout ce qu’il veut c’est que les règles de jeu soient claires en ayant recours à une telle pratique : l’invité n’insère que quel-ques netlinkings de qualité pouvant amener à des actions sur les appels qu’il a lancé et l’hôte gagne en visibilité grâce à un contenu de qualité. Depuis 2013, Google est très strict dans le cadre de cette pratique tout en invitant les guest blogueurs aux bonnes attitudes. So, pay attention tout en songeant à bien soigner vos images.

 

(…) Faire attention au post trooooop publicitaire

Certains sites optent pour cette stratégie voulant faire des publicités à petit prix tout en s’adressant à des blogueurs soucieux de rentabiliser leurs blogs. Or, ce qu’ils ne savent pas c’est que Google peut détecter cette pratique au même titre que le content spinning évoqué précédemment. Pour être claire, vous devez éviter de noyer le contenu que vous allez publier sur votre blog hôte avec des publicités imposantes. Google nous recommande à cet effet « halte à la publicité intrusive ! »

 

Mots de la fin…

En résumé, le guest posting est le fait d’écrire un article sur un autre blog en échange de lien(s). D’un côté, le billet doit être unique et de qualité pour attirer plus de visibilité au blog hôte. De l’autre, le lien doit être qualitatif pour que l’invité enregistre une nouvelle communauté fruit du call-to-action. En guestblogging, vous avez intérêt à soigner votre billet invité, car il :

  • Parle de votre clientèle: les détails doivent répondre à leurs attentes sans les décevoir.
  • Parle de vous aux lecteurs: les internautes cherchent à vous connaître, donc à connaître votre entreprise. Ils visent à vous soutenir en ligne seulement en sentant que votre billet est intéressant.
  • Parle de vous aux moteurs de recherche: l’assurance d’un meilleur positionnement est garantie par un article unique et de qualité.

Et, pour être le meilleur ami de Google en guest blogging, évitez le spaming et trop de pub coûte que coûte. Sachez, enfin, que « trop de guest blogging tue le guest blogging » (je vois des blogs qui font cela trop fréquemment alors qu’un blog se doit, avant tout, d’être personnel. C’est juste un conseil d’ami).

 

 

articles mode et beauté pas chers sur vide dressing femme et infos

 

 

Vous méfiez-vous aussi du Guest Blogging (sinon, merci de m’expliquer votre réaction si on vous propose ce genre de collab’) ?


 

 

INVITATION !!!

C’est suivant cet esprit de partage qui doit régner sur la blogosphère que je vous invite à me contacter au cas où vous êtes intéressé(e) par un INTERVIEW sur mon blog dans le cadre de ma prochaine édition de Blogo-Sharing. J’attends avec impatience vos mails les ami(e)s !


 

A lire aussi :

Blogo-sharing #3 : Ma « Fashion Portrait Chinois »

Blogo-sharing #2 : Mes 8 blogs coup de ❤

Blogo-sharing #1 : Partagez vos liens via ma plateforme

 

Bisous ❤

 

 

 

 

 

Publicités

54 commentaires sur « Le Guest Blogging ne me laisse plus indifférente, mais méfiante ! »

    1. Excellent article Anita ! J’ai été contactée plusieurs fois Mais j’ai refusé ! Au départ c’est parce que c’est un blog perso et que je veux écrire moi même mes articles ! Ensuite en allant voir Le lien , cela orientait mes lectrices vers un produit très connu de grande surface ! Souhaitant arriver un de ces 4 à tirer quelques revenus de mon blog et étant curieuse de leur réponse, je leur ai demandes leur budget ! Et bien Ils n’en n’avaient pas ! C’est Toujours les plus gros, les plus radins ! Donc pas de Guest blogging pour moi pour l’instant !
      Bizzz

      Aimé par 1 personne

  1. Comme d’habitude un article tres complet 🙂 Pour ma part je fais vraiment la distinction entre un guest post par une autre bloggeuse « artisanale » et un billet par une bloggeuse affiliee a une marque ou autre 🙂 Quand je bloggais en anglais j’avais eu des « copines » de blogs qui avaient ecrit des articles pour moi et c’est sympa comme echange

    Aimé par 5 people

  2. Je suis loin de toutes ces stratégies ! 😀
    J’ai été contacté une fois par une société de travaux photos qui souhaitait que j’insère une pub pour elle sur mon blog. Refusé !
    Sinon,j’ai quelques liens vers des sites avec lesquels j’ai collaboré en fournissant des photos, afin qu’ils illustrent leurs articles. Ça compte Mr Google ? 🙂
    Bises et bonnes soirée, Anita !

    Aimé par 4 people

  3. Hello 🙂 merci beaucoup pour cet article très intéressant ! puisque pas plus tard qu’hier j’ai vu qu’on avait partagé un de mes articles ! et j’ai eu une demande seulement aujourd’hui pour partager des posts ! à voir sur le long terme, ce que ça peut donner 😉 bisous

    Aimé par 3 people

  4. Ton article est très intéressant , je ne connaissais pas ce procédé, perso je cite les blogs qui me plaisent sans aucune collaboration ni attente de contre partie… après chacun son truc effectivement.
    Encore Merci pour tes chouettes articles riches en infos!
    Bonne soirée
    Lova

    Aimé par 2 people

  5. Thank you Anita. Guest Blogging is not something anyone wants to do. I have been asked before and took no notice of it. If we do our marketing well and write good stuffs that bloggers like, our blog will be seen by many.

    Aimé par 2 people

    1. great tips, Anita. Your advice to be wary of sites that are not reputable is sound.

      Fortunately, good sites exist. I often run guest posts on my blog & it helps both me & the guest – our readers get the opportunity to find out about a new blog.

      Aimé par 2 people

  6. Merci Anita, j’avais entendu parler de cette pratique, mais je ne connaissais pas le fonctionnement dans ses moindres détails. Tu viens de nous apporter tous les éléments nécessaire à la compréhension du guest Blogging. Merci et chapeau pour ton travail ! 🙂 Bisous !

    Aimé par 2 people

    1. Alors que c’est censé améliorer naturellement le référencement
      Du moins si le blogueur invité sait s’y prendre en publiant un article de qua-li-té
      Passe une belle semaine
      Bisous

      J'aime

  7. Multumesc draga mea. Eu nu ma pricep oricum insa blogul meu nu este unul care sa fie partajat asa ca de aceia stau cuminte doar ca sunt fericita pentru prietenia celor care-mi poposesc pe pagini si ma bucur ca-mi dau atentie . Te pup prietena minunata ! ❤

    Aimé par 2 people

  8. Coucou Anita, alors là je n’en avais jamais entendu parler et merci pour tes explications… personnellement je dirais systématiquement non car on n’en finit plus et on ne peut pas passer sa vie sur internet. Je fuirai ce genre de blog.
    Bon début de semaine chère Anita et bises audoises
    chatou

    Aimé par 2 people

Allez ! Ecrivez-moi ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s