Quelles recettes faciles pour devenir influenceuse.eur à succès ?

Devenir influenceuse.eur est un nouveau métier apparu depuis plus d’une décennie grâce au développement des réseaux sociaux (Facebook et YouTube, mais aussi Instagram, Twitter et, récemment, Tik Tok) qui deviennent le terrain de jeu de ladite profession.


Exposer sa vie à un large abonné issu des quatre coins de la planète (appelé followers) est, depuis plus d’une dizaine d’années, devenu un vrai métier des suites du développement sans précédent du marché des influenceurs.euses grâce à l’avènement des réseaux sociaux. L’influence marketing est devenue un élément central dans la stratégie de communication des entreprises qui collaborent avec ces derniers pour promouvoir leurs produits/marques via des contenus qu’ils publient en ligne sur les blogs et réseaux sociaux. Mais, comment devenir influenceuse.eur, ce nouveau métier qui fait rêver plus d’un, car il fait gagner beaucoup d’argent, voyager partout dans le monde et… travailler en mode freelance (sans prise de tête quoi !!!)

A visiter ma page :

#BloggingEntreFilles

Qu’est-ce qu’un.e influenceur.euse ?

Le mot « influenceur » ne date pas d’aujourd’hui, car il est apparu pour la première fois en 1940 quand, Paul Lazarsfeld, un sociologue américain, faisait le suivi d’un groupe de 600 électeurs pendant la campagne présidentielle. Le résultat de cette enquête ?

Le vote n’est pas forcément un choix individuel, car les amis, la famille et tout l’entourage des individus suivis ont eu un poids sur leur prise de décision pour cette élection. Les « opinion leaders » sont ces personnes qui ont eu ce rôle d’intermédiaire. La conclusion de cette étude est que « la communication ne se fait pas forcément d’un point A à un point B, elle se déroule en plusieurs temps et passe par des relais appelés « influenceurs ».

Un.e influenceur.euse est donc une personne qui influence ou crée des habitudes de consommation à ses followers pour atteindre l’objectif marketing de la marque qui collabore avec lui.elle via des contenus publicitaires (photos, vidéos et autres messages pouvant influer sensiblement sur le comportement d’achat de ces derniers) payants que ce soient des codes promos ou des liens d’affiliation. En fait, cet ambassadeur a comme principal terrain de jeu les réseaux sociaux, entre autres, les blogs, mais essentiellement Facebook, YouTube, Instagram, Twitter, Tik Tok… Etre influenceur n’est pas seulement lié au nombre de lecteurs (cas des blogueurs) ou de followers (pour ceux qui marquent leurs influences sur réseaux sociaux), mais aussi à l’engagement que ce dernier signe avec la marque. Autrement dit, cet ambassadeur doit amener via ses actions tout ce que la marque ne peut pas amener naturellement comme la confiance, la joie, le bonheur, la force… Un influenceur doit arriver à créer une confiance vis-à-vis de ses abonnés pour tisser une amitié, car un ami qui recommande l’achat d’un produit est persuasif qu’une entreprise qui fait le même acte via la pub. C’est le « best friend effect ». Bref, la principale mission d’un.e influenceur.euse est de créer et d’accroître une communauté en ligne en diffusant des textes, photos, vidéos ou sons publicitaires. Une fois que la communauté devienne la plus conséquente possible, il.elle doit faire tout pour la fidéliser dans le temps, ce qui garantit encore une rémunération stable. De nombreuses typologies d’influenceurs existent sur le Net comme les :

  • Méga-influenceurs. Ce sont des célébrités comme les chanteurs, les acteurs, les sportifs… très populaires et qui disposent d’une large communauté permettant ainsi aux marques d’accroître leur visibilité et notoriété.
  • Macro-influenceurs. Ce sont des superstars du web qui disposent une large communauté bénéficiant ainsi d’une légitimité dans son secteur de prédilection. Leur collaboration avec les marques peuvent leur rapporter gros.
  • Micro-influenceurs. Malgré que ces derniers disposent un nombre de communauté réduit, ils sont appréciés par les marques grâce à l’authenticité et la proximité à leurs abonnés. Ce genre de collaboration est moins coûteux pour les marques.

Ces derniers peuvent influencer dans divers domaines, entre autres, la mode et la beauté, la cuisine, le voyage, la décoration, le bricolage, la photographie, le gaming… Plus leurs posts publicitaires sont likés, commentés et partagés sur réseaux sociaux, plus leur e-réputation se développe jusqu’à susciter l’envie du grand public. Ce genre de partenariat influenceurs-marques s’avère gagnant-gagnant, car les premiers sont rémunérés via leurs publicités en ligne tout en bénéficiant gratuitement des produits des marques et le second, quant à lui, gagne en visibilité càd enregistre des potentiels acheteurs. Les entreprises càd les marques doivent quand même faire attention de bien détecter les bons influenceurs des mauvais. Mais qui sont les mauvais influenceurs ? En fait, grâce aux fermes à clics qui prennent de l’ampleur de nos jours, certains blogueurs ou adeptes des réseaux sociaux réussissent à avoir des milliers d’abonnés des suites d’achats en ligne. Autrement dit, ils ne possèdent pas du tout une vraie communauté qui fait qu’en faisant la promotion de produits, ils dupent les marques en faisant passer pour un influenceur qui touche un grand nombre de public. Le danger pour les marques dans ce cas c’est un retour sur investissement nul, car la campagne avec ce faux influenceur ne rapporte rien.

 © Pixabay

Comment faire pour devenir influenceuse.eur ?

Devenir influenceuse.eur n’est pas vraiment un objectif. En fait, vous pouvez le devenir malgré vous à travers différentes circonstances de la vie, entre autres, votre travail, connaissance, passion, persévérance, opportunisme, empathie, des fois arrogance… Vous pouvez seulement le devenir à condition de mettre de la conviction et de la passion dans ce que vous faites tout en ayant de la persévérance ! En un mot, en bloguant ou étant présent sur d’autres réseaux sociaux, quel que soit votre domaine de prédilection, pensez surtout à bien faire les choses et tout se suivra naturellement. Sinon, sachez, tout de même, qu’il existe quelques éléments déclencheurs d’influence quel que soit les canaux digitaux. Primo, un.e blogueur.euse devient influenceur.euse, car il.elle a bien cadré son travail en y mettant de la vraie passion tout en créant sa plateforme sur un sujet bien défini, dressant une vraie ligne éditoriale pour produire des contenus de qualité. C’est de la sorte que les blogueurs acquièrent les bases du référencement naturel à terme et développent leur communauté attirant ainsi les marques à signer une vraie collaboration, qui dure et qui paye dans le temps. Secundo, les utilisateurs des réseaux sociaux y marquent leurs influences en utilisant les hashtag, les buzz, les vidéos… Instagram s’avère être le réseau le plus utilisé à raison de 85% (source : Journalducm). En résumé, devenir influenceur n’est pas un objectif, mais l’essentiel c’est d’être constant dans votre travail de blogging ou d’utilisateurs de réseaux sociaux pour développer votre communauté et ainsi pour attirer les marques.

Un influenceur n’est pas seulement « quelqu’un qui influence », mais pour devenir être un vrai influenceur, vous devez agir comme un community manager en établissant vos stratégies sur réseaux sociaux. Pour cela, vous devez faire preuve d’une créativité et d’ingéniosité, être passionné de votre métier et surtout être curieux de tout. Encore fallait-il souligner que vous devez essayer de séduire votre communauté à tout moment via des contenus de qualité que ce soient en textes, images ou vidéos en maîtrisant votre domaine. En deux mots, vous devez savoir maitriser votre image et savoir la vendre en créant de l’admiration, de l’envie, du rire voire même du… dégoût si vous êtes expert en bad buzz. Ainsi, en plus de ces recettes faciles que je viens de vous citer pour devenir influenceur, vous devez créer de la proximité avec vos followers tout en partageant votre quotidien dans le but de créer une relation durable en engageant la discussion (dans ce cas, vous vous exposez à des points de vue différentes qui vous permettent de vous améliorer dans le temps). Pourquoi ne pas aller jusqu’à inventer un langage nouveau ? C’est de la sorte que vous pouvez vous démarquer des influenceurs traditionnels tout en montrant votre côté insolent voire irrespectueux (ne faites pas too much quand même) càd le tout c’est d’avoir un regard décalé.

Je ne le répète jamais assez, devenir influenceur n’est pas un objectif encore moins c’est un métier qui ne s’apprend pas, car vous pouvez le devenir malgré vous un jour à condition de bien faire les choses. Pourtant, force est de constater que plus ce phénomène prenne de l’ampleur plus les parcours dédiés à cet effet fleurissent un peu partout, essentiellement des formations professionnelles influenceurs à l’intention des grandes écoles de communication ou des écoles spécialisées dans le web voire même des écoles de commerce. Ces dernières proposent différents cursus pour exceller dans ce nouveau métier, entre autres, la licence ou master en communication tout court ou en communication digitale. Elles vous initient ainsi au métier d’influenceur, au référencement naturel (SEO) ou au référencement payant (SEA), l’entretien d’e-réputation, la community management, le content marketing… Pourtant, si vous dépensez pour des formations pareilles, cet investissement doit rapporter dans le futur. Mais, savez-vous quel est le salaire d’un.e influenceur.euse ?

Dans le cadre de ce nouveau métier, sortir des chiffres réels sur le salaire d’un influenceur n’est pas chose facile, car pris entre réalité et montant fantasmé. Or, sachez que ladite rémunération dépend essentiellement du nombre d’abonnés, mais aussi des réseaux sociaux utilisés, du nombre de partenariats, des marques sponsors (grands groupes ou PME), de la présence ou non d’un agent qui gère les contrats de ces « vedettes », des thématiques abordées… A titre indicatif, un influenceur ayant plus de 100 000 followers gagne entre 300 et 800 € en publiant un post sponsorisé pendant que la majorité, soit plus de 60% d’influenceur, ne peut espérer que moins de 100 € par collaboration. Instagram, tout comme YouTube, est réputé être le réseau social qui paie le mieux ces influenceurs s’ils acquièrent une belle notoriété à raison de 2 000 € par post (source : Diplomeo). Par contre, Facebook, réputé être le premier réseau social très utilisé, paye le moins ses influenceurs : entre 180 et 400 € par post pour un influenceur qui a plus de 500 000 abonnés (le même influenceur peut gagner, pourtant, de 4 000 à 20 000 € par post sur d’autres réseaux, selon Freelanceinfos).

 © Pixabay

Réseaux sociaux : un véritable terrain de jeu pour les influenceuses.eurs !

Les médias sociaux sont devenus le terrain de jeu des influenceurs pour lancer leurs campagnes d’influence marketing càd promouvoir efficacement les marques voire même créer un buzz autour de celles-ci. Que ce soit via des blogs ou des applications mobiles, les influenceurs partagent des contenus sous formes de textes, photos, vidéos ou sons sur des sujets variés en guise de publicités pour les marques afin d’attirer une cible de consommateurs spécifiques et connectés. Depuis ces dernières années, les grands réseaux sociaux se partagent les parts de marché avec des petits médias sociaux qui ne cessent de multiplier de jour en jour. A ce titre, Facebook (Meta) garde toujours son premier rang de réseau social en 2021 avec 2,2 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde. Au deuxième rang se trouve YouTube, suivi de Twitter, de LinkedIn, d’Instagram (le réseau social qui monte en flèche), de Pinterest, de Tik Tok (c’est vraiment l’un des réseaux sociaux qui connait le plus de croissance actuellement), de ClubHouse, de Snapchat et de SoundCloud en dixième place… Or, d’autres réseaux sociaux comme Flickr (en 12e place) ou Twitch (en 16e) ou encore WhatsApp (en 18e)… sont très utilisés par les influenceurs. Dans la jungle du marché d’influenceurs et de réseaux sociaux, vous vous sentez perdus des fois. Fin de panique ! Sachez que pour lancer vos campagnes d’influence, vous pouvez faire vos débuts sur Facebook, YouTube, Instagram, Twitter et SnapChat.

Vous vous demandez encore, à titre d’information, quels sont les plus gros influenceurs en France selon le classement 2021. En top 5, les meilleurs comptes à suivre sur social media sont :

  1. Cyprien. Présent sur Instagram, Facebook, YouTube, Tik Tok et Twitter ; avec 34,07 d’abonnés pour un taux d’engagement de 9,7% (ce taux mesure, en fait, l’engagement des abonnés vis-à-vis d’une publication).
  2. Squeezie. Présent sur les cinq réseaux sociaux avec des followers de 32,4 millions et 8,3% d’engagement.
  3. Norman. Absent sur Tik Tok et présent sur les quatre autres réseaux sociaux, il accumule 29,5 millions abonnés avec 2,8% d’engagement.
  4. Tiboinshape. Présent sur les cinq réseaux avec 21,1 millions d’abonnés et 1,17% d’engagement.
  5. Misterv. Absent sur Tik Tok aussi, il a 19,8 millions d’abonnés sur les quatre réseaux sociaux avec 2,29% d’engagement… (Source : Kolsquare)

Si vous voulez savoir les revenus empochés par ces célébrités du Net en 2019, Cyprien aurait gagné 800 000 € par an et réalisé 1,5 million de bénéfice en cinq ans. Quant à Norman, il aurait gagné 400 000 € avec les mêmes bénéfices que le premier sur cinq ans (Source : Bfmtv). A notre source de rajouter encore que :

Ces bénéfices prennent en compte les différentes activités de chaque youtubeur, de la publicité générée sur YouTube à leurs placements de produits. Les revenus ne prendraient pas en compte la vente à Webedia de la société Talent Web en 2015 dont les deux étaient actionnaires. Cyprien aurait reçu entre 6,6 et 11,8 millions d’euros ; Norman entre 2,2 et 4 millions.

A ce point-là, ça fait rêver non ! Mais, redescendons sur terre ! Savez-vous encore que, depuis ces dernières années, le métier de ces influenceurs devient de plus en plus puissant que la télévision ? Tout ça, parce qu’ils ont inventé une nouvelle manière de faire de la publicité. Résultat de l’opération ? Ils vantent désormais les mérites des produits sur les réseaux sociaux (la plupart du temps, ils ne précisent même pas qu’ils ont contracté des partenariats avec ces marques, geste de plus en plus sanctionné par les moteurs de recherche et les réseaux sociaux même) et les spots télé (et papiers) sont révolus. Ce qui signifie que les influenceurs deviennent de plus en plus puissants que la télévision grâce à leur capacité de toucher un large public jeune, de 15 à 30 ans, qui ne s’intéresse presque plus à la télé ou à la presse écrite, mais essentiellement aux réseaux sociaux. Pas étonnant que les marques se laissent séduire, car elles soulignent que :

Les influenceurs proposent une communication plus naturelle (…) Ils apparaissent comme des modèles pour la jeune génération.

En fait, le marché de l’influence est estimé à 15 milliards d’euros aujourd’hui (source : Franceculture). Selon la même source, sur 500 000 influenceurs qui contractent des partenariats publicitaires, seul 4% d’entre eux ont la chance d’en vivre confortablement (du coup, c’est encore très inégalitaire).

 © Pixabay

Mots de la fin…

Influencer les habitudes de consommation voire même les décisions d’achat des internautes est possible, maintenant, grâce au développement des réseaux sociaux (essentiellement Facebook, YouTube, Twitter, LinkedIn, Instagram, Pinterest, Tik Tok et… j’en passe) à travers un nouveau métier qui prend de l’ampleur : l’influence marketing. Les influenceurs, qu’ils soient méga, macro ou micro, deviennent carrément des stars du web et gagnent leur vie grâce à des collaborations publicitaires avec les marques issues des grands groupes ou des PME. Ces derniers deviennent de plus en plus puissants que la télévision ces dernières années en touchant un public jeune qui ne s’intéresse presque plus à la télé ou à la presse.

Selon vous, quelle(s) autre (s) astuce(s) pour devenir influenceuse.eur

Bisous ❤

Anita

12 commentaires sur « Quelles recettes faciles pour devenir influenceuse.eur à succès ? »

  1. Hello Anita
    This is a very interesting topic. Influencing is the new career that many people want (including myself) so thanks for sharing this post; It’s really helpful.
    I saw your comment on my blog and I’m super grateful you came by. I now have a personal lifestyle blog called My Local Adventures Blog and here is the link https://mylocaladventuresblog.blogspot.com/ . I hope you visit and share your thoughts there.
    It’s always a pleasure to be back here.
    Kisses.
    Ngumabi;

    Aimé par 3 personnes

  2. To answer your question on tips to become an influencer it is important to build a community. Having a group of people who trust you and love your content is the best way to become an influencer. It takes time but it is a better way to achieve a good following that converts to sales and brand deals.

    Aimé par 3 personnes

  3. Hello, j’ai toujours eu un peu de mal avec le terme « influenceuse « … je me vois plus comme une blogueuse qui parle de ses coups de cœur, qui donne des conseils mode, partage ses bons plans, des codes promo. C’est plus du partage ! Mes astuces pour devenir influenceuses c’est la patience, le travail, la persévérance, la bienveillance, la sincérité et l’exigence !!! Belle soirée.

    Aimé par 3 personnes

Allez ! Ecrivez-moi ce que vous en pensez...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s