Quand Femme & Infos est en mode Slow Blogging…

Coucou les filles, je suis très heureuse de vous retrouver pour vous parler d’une tendance qui fait rage sur la blogosphère : le slow blogging.


Je dois vous avouer une chose. Depuis que #FemmeEtInfosAUnAn, je suis devenue une « nouvelle blogueuse ». Nouvelle dans le sens que je suis consciente (je la suis de plus en plus) qu’en bloguant, il fallait privilégier la QUA-LI-TE à la quan-ti-té. Mon rythme de bloguer change depuis, car mon bébé blog a adhéré au Slow Blogging (la cadence prendra surement une autre tournure quand mon chéri ❤ sera à mes côtés, car j’ai lui et notre nid d’amour à bien m’occuper). Bref, ma façon de consommer les blogs amis, les réseaux sociaux (d’ailleurs je ne suis pas trop social network faute de temps) et aussi ma manière de produire des contenus ont changé dès lors.

 

Envie de tout savoir sur le Slow Blogging ?

© credit photo Pixabay, arrangement sur Paint

 

Ça fait un petit moment que je n’ai pas nourri ma rubrique Blogging entre filles et j’avoue que ça m’a trop manqué. Ce n’est pas par coup de tête que l’idée de parler du slow blogging m’est venue à l’esprit, mais ça fait un moment que j’ai envie d’aborder ce sujet qui est devenu à la mode sur la blogosphère. Au début, je tiens à vous rassurer que même si je blogue slow, il n’est pas question pour moi de laisser mon bébé blog pendant des semaines voire des mois sans donner aucune trace. Si jamais tel sera le cas, je vous avertirai via un post spécial que « de xxx à xxx je serais absente à mes grands regrets ».

Lorsque Femme & Infos a eu un an, je ne me reconnaissais plus dans ma façon de bloguer d’avant, car c’était juste des courses aux likes et des compétitions entre blogs… même si ce n’était pas forcément ma vision de bloguer. Autrement dit, je me suis convertie au slow blogging tout en bloguant sans contraintes (c’est de la sorte que je garde ma liberté), en ne devenant plus pas l’esclave de mon blog, en pensant plaisir et non-gain (comme ça, je ne me perds pas en cours de route même si j’avoue que ça fait un bien fou de recevoir des petites sommes de la part des partenaires ou des petits cadeaux), en restant la plus vraie possible (c’est-à-dire en donnant mes avis sincères sur tel ou tel sujet) et especially profitant du bonheur simple de la vie (essentiellement avec ma famille) et prenant du temps pour moi-même (et, dans peu de temps, pour mon amour).

Ceci étant, de nombreux objectifs tournent autour de cette nouvelle tendance tendant à dominer la blogosphère essentiellement le fait de considérer le blogging comme un loisir, prendre du temps pour soi (je peux, maintenant, vivre sans toucher à mon blog quand je suis en congé de 10 jours ou en week-end, chose impossible auparavant), abandonner la course aux « j’aimes » (ouf ! J’ai dépassé cette phase), suivre l’évolution des statistiques du blog sans que ceci devienne une obsession, tout faire pour que le blog ne ressemble pas à un « panneau de publicité », délaisser la présence à tout va sur les réseaux sociaux, se fixer des objectifs d’amélioration de qualité, de contenus, de design, d’échanges (mais non pas de visites, de nombre de publications, de partenariat)

Je m’attarde, depuis, sur trois objectifs majeurs (du moins, à mes yeux), entre autres :

  1. Bloguer moins tout en bloguant mieux. Autrement dit, vous devez préférer la qualité à la quantité pour survivre et durer dans le monde blogo. C’est la clé pour retrouver un blogging beaucoup plus qualitatif.
  2. Bloguer quand l’envie est là, mais aussi la disponibilité (par rapport aux études, au travail, à la vie de famille… Je suis, maintenant, plus disponible que jamais à bloguer régulièrement face à ma vie de célib’, mais d’ici peu, ce ne sera plus le cas lorsque je ne vivrai plus solo haha) et l’inspiration (vous devez vous laisser guider par celle-ci sinon vos lecteurs le sentiront en lisant votre billet).
  3. Se faire plaisir, tout simplement, en bloguant (c’est ce que je ressens avec mon bébé blog en ne forçant plus les choses).

Comment bien reconnaître que vous êtes au cœur de cette tendance blogesque ? Eh bien, vous avez la sensation que quelque chose vous empêche de trop dépenser du temps sur votre blog au profit d’autres trucs plus personnels et professionnels. Du coup, quand vous avez le temps, vous écrivez avant tout par passion sur un sujet qui vous inspire (et qui ne sort quand même pas de votre thématique ^^^^ bien que la plupart des blogs, avouant suivre cette tendance, disent le contraire) au moment où cela vous inspire bien évidemment. En gros, vous n’écrivez/ne publiez un post (avec des contenus uniques) que si vous estimez qu’il apporte des valeurs ajoutées aux lecteurs…

 

Que des avantages pour votre blog en optant pour le slow blogging

© credit photo Pixabay, arrangement sur Paint

 

Inutile de le répéter encore une fois que Ça fait quelques mois que je ne me force plus quand je suis ici, que je ne partage plus que des billets fort intéressants (du moins c’est que j’ai toujours essayé de faire depuis le début de mon aventure sur Femme & Infos), que je n’écris que quand j’ai envie… Juste après 20 mois de blogging, sans pause de longue durée ni surmenage bloguesque (ce que je prie de ne jamais arriver du moment que je me fais plaisir en bloguant), j’ai réussi à franchir le pas de choisir le rythme qui me convient sans pour autant me culpabiliser (car mon boulot marche à merveille, j’ai le temps de faire un saut de quelques minutes sur mon blog presque tous les jours ^^^^ même si c’est pour lui dire bonjour… et… au revoir seulement ^^^^ et visiter régulièrement des blogs amis si le peu de temps le permet bien sûr). Mais, en lisant de nombreux blogs sur ce sujet, je ne suis pas d’accord que bloguer d’une façon slow renvoie à délaisser le référencement naturel. Pour mon cas, c’est tout le contraire, je blogue avec plaisir tout en ne mettant pas à l’écart le respect de SEO (chacun sa façon de voir les choses et faire les choses). Et c’est devenu une vraie passion pour moi tout en ne se fermant pas trop dans les thématiques principales qui définissent mon blog (mode, beauté et études), mais l’enrichissant avec de nouvelles rubriques au fur et à mesure où l’idée se présente (par exemple ma rubrique Blogging entre filles…)

Tout ce parcours m’a renvoyé à quoi selon votre avis ? Tout d’abord, opter pour le slow blogging me permet de bien me concentrer sur mon travail, de profiter de mon week-end avec ma famille (mais plus devant le PC comme avant ^^^^ heureusement que mon mini Asus a rendu son âme bien que les spécialistes en la matière me disent le contraire. Je lui laisse reposer en paix pour le moment bien que j’ai des documents importants à récupérer absolument dans son mémoire), de parler à tout moment à distance avec mon chéri ❤

Et pas que, car je n’ai plus aucune contrainte de :

  1. Publication. Or, lors de la naissance de mon bébé blog, je n’arrive pas à dormir la nuit si je n’ai pas pu écrire un post à publier le lendemain au travail. C’était devenu comme une drogue pour moi (vous pouvez constater vous-même en scrollant les archives de mon blog qu’en décembre 2015 c’était la folie… mais, maintenant, je suis guérie). En fait, j’ai dépassé avec succès ce stade étant conscient que l’essentiel c’est de ne pas priser la quantité, mais assurer la Qualité.
  2. Partenariat avec les marques (je n’ai pas trop senti cette contrainte depuis que j’ai blogué en septembre 2015 jusqu’au jour d’aujourd’hui. D’ailleurs, je n’ai collaboré jusqu’à ce qu’avec une petite liste de partenaires).

Mon blog, à seulement moins de 2 ans d’existence, n’atteint pas encore son âge de raison. Tout de même, j’essaie de faire de mon mieux derrière l’écran. Et, cette stratégie de slow blogging c’est ce que je trouve de mieux à l’instar d’autre chose qui peuvent améliorer ma façon de bloguer. En fait, depuis que j’ai adopté cette tendance, mon blog gagne en :

  1. Créativité (avant, quand j’ai tenu cette maudite fréquence de 1 post/jour, je n’ai même pas eu le temps de créer des trucs sympas pouvant vous faire plaisir comme le cas de DIY… Mais, depuis que j’ai réduit ma publication pour assurer une qualité impec, je me sens beaucoup plus créative).
  2. Enthousiasme (enthousiaste, je la suis quand j’écris mes posts. Et, je sens une émotion puissante envahir mon cœur en lisant vos retours aux posts que je publie. Et, des fois, si je ne réponds pas à vos commentaires, ce n’est pas que je ne suis pas réactive/pas contente, mais faute de teeeeeemps. Rassurez-vous !).
  3. Inspiration. Ça, inutile de le développer, car vous me faites toujours des remarques positives là-dessus (et ce n’est pas l’inspiration qui me manque, ha ha).

En gros, le slow blogging renvoie à divers avantages contrairement au Blogging intense. Donc, réfléchissez-en bien ! Tout ça fait un bien fou,  me fait oublier les quelques stress de la vie pro et perso. Donc, je suis toujours partante pour la suite de cette aventure en ne privilégiant que mon plaisir à bloguer. Autrement dit, je vais me lâcher prise pour mieux profiter de ma vie personnelle et ne parler sur mon blog que des trucs qui me tiennent à cœur tout en respectant la règle de référencement (je ne veux pas être pénalisé par le géant Google, voilà pourquoi et évidemment gagner en visibilité).

 

Slow Blogging : pour contrer… l’addiction au blog

© credit photo Pixabay, arrangement sur Paint

 

Ça existe l’addiction au blog ? Oui, ça existe ! Son principal symptôme ? Le blogging intense. Ensuite, la maladie s’aggrave et la victime finit par devenir accro au blog (heureusement que le Docteur a dépisté et traité à temps Femme & Infos sinon ça aurait été pire…) Vous vous demandez peut-être comment se manifeste l’addiction au blog ? Eh ben, comme toute petite habitude dont nous ne pouvons pas nous passer, l’addiction au blogging est plutôt positive, car elle nous mène à la créativité, apporte de l’inspiration, renvoie au partage, amène à la découverte… En outre, celle-ci permet de s’ouvrir, de se cultiver et d’échanger… au monde blogo que nous vivons.

Cette addiction n’arrive pas par hasard, car – avouons-le – le blog et la blogosphère sont deux univers en perpétuel mouvement très attirants. De l’inspiration en voulons-nous ? En voilà ! Il suffit d’y fourrer le nez en tant que simple lecteur ou blog débutant et le mal est déjà fait, car ils ne nous lâcheront plus. Au début de mon aventure ici, j’ai été atteinte de l’addiction aux publications et aux lectures, heureusement que ça s’est atténué (mais, ça m’a bien aidé à oublier un grave problème qui s’est passé dans ma vie perso, car mon blog me servait de refuge à mon douleur à cette période-là). Je suis toujours fasciné par cette recherche de plus de savoir et d’amélioration sur ces univers voilà pourquoi. Or, c’est surtout sur ce point que commence l’addiction au blog : celle de vouloir bloguer et de faire passer les restes après.

La victime est ainsi amenée à réaliser plusieurs choses en même temps, entre autres, l’écriture, la publication, la gestion du dashboard et des commentaires, la surveillance des statistiques (nous sommes appelés à vérifier encore et encore, matin comme soir, de jour comme de nuit, si nos statistiques évoluent, s’il y a des notifications du côté des réseaux sociaux…), la gestion du thème et du design de sa plateforme, se casser la tête toute seule pour avoir des réponses sur « comment faire pour réussir à surprendre tout le monde ? »

Résultats ? Le blog prend le dessus sur d’autres choses et activités (c’était le cas pour moi lors de la première année de blogging). Plus grave encore, le blogueur peut faire face à des pannes d’inspirations au fil du temps au risque de ne plus savoir quoi taper sur son clavier. Le Blogging est susceptible de prendre ainsi un goût amer… Alors, faites très attention.

L’un des remèdes le plus efficaces contre l’addiction au blog c’est le slow blogging. Cette tendance me parle beaucoup depuis un moment, car grâce à elle je peux très bien me concentrer sur mon boulot, ma famille le week-end et mon chéri ❤ à tout moment (bien que c’est encore à distance ^^^ pour le moment ^^^^). Pour publier un post, balader de blogs à blogs et répondre aux commentaires… je ne fais plus que voler un peu de temps.

Le slow blogging est aussi une arme contre :

  1. La concurrence entre blogs qui peut se montrer dans toutes les sauces. Suivant cet angle-là, je considère la blogosphère comme un No man’s land sans shérif. Chaque blogueur établit sa propre loi, fait ce qu’il veut, chacun pour soi au sein de leur propre clan : classe des grands (leurs blogs deviennent un véritable business. Quoi qu’ils en fassent, c’est toujours merveilleux aux yeux de tout le monde), des « bloggers moyens » (qui décrochent des contacts fréquents avec les marques et pas mal d’appréciations), des plus petits (luttant jour et nuit pour avoir un peu d’attention).
  2. Le Bad buzz. Ce n’est pas seulement les réseaux sociaux qui peuvent être victime de cette publicité contre-productive, mais aussi et surtout le blog – quand un internaute ou un blogueur émet une information litigieuse en commentaire de notre post et qui peut se répandre à une vitesse V. Le bad buzz, ce grand méchant loup, peut donc survenir sans que nous nous y attendions et peut avaler en une bouchée la réputation de notre blog. Le mieux c’est de prévenir que guérir en ne publiant que des contenus de qualité, avec des informations bien fondées, uniques, à fortes valeurs ajoutées…

Enfin, tant mieux si vous adoptez le Blogging Pro, car vous n’avez pas le choix : vous devez bosser intensément. Je pense que le slow blogging n’est donc pas fait pour vous au risque de perdre des sponsors/partenaires… En fait, les blogueurs pro se soucient surtout de leur trafic, des clics sur leurs pubs, de revenus divers, de l’affiliation… C’est pourquoi, ils gagnent largement leur vie via ce métier qui ne marche pas s’ils travaillent slowly comme je le fais avec mon blog en ce moment.

 

Mots de la fin…

Maintenant, je suis sûr que le slow blogging n’a plus de secrets pour vous – cette nouvelle tendance sur la blogosphère qui permet de retrouver l’équilibre dans le Blogging. Le leitmotiv de ses partisans c’est « Bloguer moins tout en bloguant mieux ». Depuis que Femme & Infos l’a adopté après son premier anniversaire, divers avantages se sont succédés comme la créativité, l’enthousiasme, l’inspiration… C’est très vite devenu ma principale arme contre l’addiction au blog quoi !

 

 

articles mode et beauté pas chers sur vide dressing femme et infos

 

 

Adoptez-vous le Slow Blogging ? Si oui, comment ça se déroule ? Sinon, êtes-vous convaincus de vous y lancer ?

Bisous ❤

signature-fondatrice-blog-et-vide-dressing-femme-et-infos

 

 

 

 

Envie de savoir mes 6 péchés mignons ?

Coucou les filles, je suis heureuse de vous retrouver sur ce nouveau billet qui parle de mes 6 petits péchés mignons dans la rubrique « Machins blogueuses » de mon blog ^^^ ça faisait un peu longtemps que je ne vous ai pas révélé certains trucs me concernant personnellement ^^^. En fait, j’ai besoin de me confesser à vous à cause de 6 little things dont je suis accro et que je ne peux pas m’en passer tout simplement pour mon grand bonheur. 🙂 J’espère que vous ne m’en voulez pas ^^^ addict de chaussures, sacs à main, vêtements, BLOG, technologie et chocolat que je suis^^^. 🙂

 

A lire : Ma Nomination Au Liebster Award liebster award

 

A lire : Mes réponses sur le concept « What’s in my bag ? » sac devant

 

A lire : Mes réponses futiles ou utiles sur les 100 questions que l’on ne pose jamais100 questions tag

 

 

#1 : Je suis accro aux chaussures 🙂

C’est mon tout premier péché mignon que j’ai envie de vous révéler. En fait, cette addiction aux chaussures ne remonte pas au moment où j’ai créé mon blog, mais ça date déjà depuis de nombreuses années. Lorsque je reçois ma paie, au moins une paire de chaussures doit figurer sur la liste de choses que j’achète durant mes séances shopping de fin du mois. Avant, c’était ma maman qui s’en occupe quand j’étais encore collégienne, lycéenne, universitaire ^^^ ma petite maman dit peut-être « ouuuuuuf ! » en ce moment vu que je ne la dérange plus avec cette petite folie ^^^^. Il arrive des fois que je sorte le week-end pour faire le shopping et je ramène des chaussures dans mes paniers.

 

Shoe addict

 

Je ne vous ai révélé sur cette photo qu’une partie de mes shoes même si mon placard et mes étagères à chaussures n’ont encore rien à voir avec ceux de Paris Hilton, Mariah Carey ou Celine Dion… Mais, mes sœurs me font toujours une plaisanterie que si ma folie pour les chaussures continue, j’arriverai à battre ces célébrités ^^ ha ha ha ^^. 🙂 Mon rêve d’enfance sur les étagères remplies de chaussures est presque atteint, maintenant, mais je ne me lasse jamais à chaque occasion de chercher les it-pièces qui me manquent. Je parcours les vitrines des boutiques à chaque occasion pour acquérir les dernières tendances de chaussures à la mode. Je suis genre escarpin working girl, mais pas trop du genre baskets. Mais, j’avoue que je suis fan des baskets adidas femme comme celui-là :

 

basket adidas femme 1

 

Je suis accro aux chaussures, je l’admets ! Et pas n’importe lesquelles, car je suis fofolle des marques. Et, je ne me sens jamais satisfaite tant que je ne possède pas des mêmes paires en plusieurs coloris (au moins deux) ^^^ vous pouvez en remarquer sur la photo ^^^. Ce qui fait que j’arrive simplement à connaître la plupart des marques de chaussures qui passent sous mes yeux. Et, selon les saisons, je possède des shoesings différents, j’en ai révélé certains échantillons sur les images : boots, bottine… pour l’hiver dans mon île… Une chose qui marque encore ma folie sur les chaussures, c’est que je possède certaines paires trop grandes et trop petites que je ne mets quasiment pas, mais étaient tendances à ce moment-là et que je ne trouvais malheureusement plus la bonne taille. Entre moi et les chaussures, c’est toute une histoire même si cela ne date pas… 3 000 ans lol.

 

Le shoesing de Christina Aguilera sur ohmymag.com/ Oh, my God!

 

#2 : Je suis accro aux sacs à main 🙂

En concoctant ce post, j’ai préféré parler un à un de mes addictions aux accessoires de mode comme les chaussures, sacs à main, vêtements…au lieu de l’aborder ensemble. Pourquoi ? Tout simplement parce que je considère les sacs à main comme le miroir de ma tenue. Ce qui n’est pas étonnant que je suis devenue handbag accro. Preuve? Les it-bags envahissent toujours mon dressing à chaque fin du mois ou pour une occasion spéciale comme une fête, une soirée… Tellement, je les aime ces petits joyaux et il m’en faut encore, encore et encore plus. Je ne me lasse jamais d’en acheter dans toutes les formes qui me plaisent chic, écrin, vintage, cartable…

 

Handbag addict

 

J’ai pris juste en photos quelques échantillons, une partie de ma collection, pour vous montrer mon addiction aux sacs à main même si pour le moment je n’arrive pas à battre ses célébrités qui en possèdent une centaine et des milliers. Chut, je suis arrivée, maintenant, au 14ème et j’ai tellement envie que ça devienne 140, 1 400… ha ha ha. ^^^ Je redescends sur terre après ce voyage à la planète des chaussures ^^^. En fait, je suis folle de ses bijoux de mode, car porter un sac à main tendance me distingue des autres dans la foule. Je les aime, car mes sacs à main sont toujours fidèles à moi, peuvent contenir mes secrets ou de quoi survivre comme le chocolat…, ils sont toujours versatiles…

 

sac givenchy

 

C’est la faute à LA mode si je suis devenue handbag addict. Je ne sais plus comment m’arrêter face à des nouvelles tendances de sacs à main qui envahissent le marché, qui ne font que ravir davantage mon addiction et fait souffrir mon portefeuille ^^^ le pauvre !!! ^^^^ . Mais, quand on aime, on ne compte pas. Une chose est sûre, je ne m’arrêterai jamais tant que je constate que dans mon placard à bags, il manque encore une pièce essentielle. En parcourant les magasins, je ne résiste pas en voyant les sacs tendance de la saison pouvant s’allier aux vêtements de ma garde-robe. Je résume le lien qui existe entre moi et les sacs à main comme une grande histoire d’amour et je veux toujours plus pour avoir autant de styles que de coloris.

 

Idée rangement sacs à main sur artvintagegallery.com / Astucieux, non?

 

#3 : Je suis accro aux vêtements 🙂

Pour les vêtements, je ne suis pas non plus acheteuse compulsive, mais plutôt accro au shopping, si je peux le dire ainsi. C’est toujours une liste pleine à craquer à chaque fin du mois, mais je ne serais jamais dépendante. En fait, quand l’occasion se présente, je fonce ! Dans le cas contraire, il n’y a pas de fréquence d’achat. J’aime bien dénicher certaines tendances vêtements de la saison qui manquent dans ma grande armoire. Ce qui fait qu’à chaque fin de saison , je suis toujours obligé de faire le tri de la garde-robe. Tellement les 5 compartiments sont pleins à craquer que je ne trouve plus quelle place à insérer les nouvelles pièces que je viens juste d’acheter comme les pantalons, jupes, shorts… Mais, j’aime bien partager mes vêtements de trop à celles qui en ont besoin ! 🙂

 

Dress addict

 

Rien ne me ravit les week-ends que de flâner dans les magasins, admirer, toucher et même essayer les vêtements qui attirent mes yeux. Ce n’est pas si simple que ça en a l’air de dénicher LA perle rare. Il m’arrive ainsi de dépenser un peu voire beaucoup d’argent pour concrétiser cette passion au shopping. Ces moments sont tant convoités et me procurent détente et légèreté, vu que mes souhaits viennent d’être matérialisés.

 

combi-pantalon, une des it-pièces de mon dressing
Le combi-pantalon, une des it-pièces de mon dressing

 

Des fois, j’achète x pièce après l’avoir essayé au magasin. Or, en arrivant chez moi ou après l’avoir mis une fois, je ne la trouve pas trop à mon goût. Mais, pourquoi l’ai-je acheté ? Je me demande, tout le monde se le demande. Pourquoi m’a-t-elle excitée autant devant la vitrine du magasin à tel point que j’ai ouvert mon portefeuille ? Il n’y a pas de réponses à ces questions malheureusement. C’est en quelques sortes de cette façon que j’ai toujours le dressing plein et qui nécessite d’être révisé à tout moment pour éviter le débordement.

 

Bien ranger ses vêtements dans l'armoire sur deco.fr
Astuces pour bien ranger ses vêtements dans l’armoire sur deco.fr

 

#4 : Je suis accro au blog 🙂

Ce péché mignon date avant même que je me sois décidée à ouvrir mon Blog et Vide Dressing Femme et Infos le 25 novembre 2015. ^^^^ Je profite déjà pour vous faire part que je suis sur le point de préparer un big concours pour la célébration du l’anniversaire de 1 an de mon blog. Big merci pour vous qui me suivez avec plaisir depuis le début de cette aventure jusqu’à maintenant et toutes les années qui vont suivre ^^^^. L’univers de blog me fascine tant vu que – en dehors du fait que je suis Docteur en économie – je suis passionnée de la rédaction. Ce qui fait que je me suis décidée à me lancer sur ce projet qui me tient vraiment à cœur <3. Je me sentais totalement accro à mon blog essentiellement dès sa naissance jusqu’à sa 4ème mois. En fait, même si je suis très fatiguée en rentrant du travail, je n’arrive pas à dormir la nuit, si je n’écris pas un post à publier le lendemain matin pour mon blog, ce qui explique la fréquence de publication à cette période-là, plus trop en ce moment.

 

image en-tête du Blog et Vide Dressing Femme et Infos
Bienvenue sur le Blog et Vide Dressing Femme et Infos!

 

Or, je ne me contente pas seulement d’écrire de bons contenus rédactionnels pour mon blog chéri et mes chères lectrices et chers lecteurs, bref aux internautes^^^ spécialiste en rédaction comme je suis ^^^, mais je suis consciente que cet univers ne marche pas sans le PA-R-TA-GE. Ainsi, rien ne me procure le plaisir que d’aller balader de blog en blog pour lire des billets dans toutes les langues en demandant un coup’d’main à Google traduction, dans toutes les sauces ^^^. J’aime lire avec plaisir des blogs voyages, blogs cuisines, blogs photographies…, mais pas forcément des blogs mode et beauté. ^^^ J’aime liker, commenter des articles, follow d’autres blogs.  Et, les résultats sont plus qu’encourageants. Depuis que je suis présente sur WordPress, je suis totalement convaincue que la blogosphère a besoin d’essence : un bon partage.

 

Mon blog se sent bien sur WordPress

 

Même si je me dis être accro au blogging, je ne suis pas totalement du genre celles qui dépensent des heures sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas que je n’aime pas ce côté chouchou, mais faute de temps à cause de mon travail. Je me contente malheureusement de partager mes posts après publication articles sur WordPress via Facebook, Twitter, Google+. ^^^^ Je remercie également ceux ou celles qui me suivent via ces réseaux de partage ^^^. Vous savez quoi ? Même mon Instagram n’est plus à jour, mais je vais m’y mettre à fond très prochainement, c’est un de mes objectifs. Il en est de même pour mon compte sur Hellocoton. Vraiment je suis débordée par trop de choses à faire que je n’arrive plus à tout gérer seule. Mais, je vais établir un bon planning, car le travail n’est pas une excuse valable pour ne pas vivre à fond son addiction blog et réseaux sociaux.

 

reseaux-sociaux
Blog et Vide Dressing Femme et Infos est sur les réseaux sociaux, mais dommage que j’ai pas le temps de m’y aventurer!

 

#5 : Je suis accro à la technologie 🙂

Technology addict 1

 

L’addiction à la technologie, c’est encore une de mes 6 guilty pleasures que j’ai envie de vous avouer. Je précise au début que ce n’est pas n’importe quelle technologie qui m’attire, mais essentiellement genre tablettes, téléphones, appareils photo (pour certains images de mon blog), ordinateurs… Mon addiction à la nouvelle technologie ne date pas d’hier. En fait, j’aime bien suivre le changement de notre société bien que mon étagère ne déborde pas encore de collections de high-tech. Je ne suis pas dépendante, mais j’aime les utiliser vu qu’ils simplifient ma vie à tel point que je me sens mal à l’aise quand j’oublie, pas exprès, mon cellulaire à la maison ou ma tablette ^^^ pour pouvoir vérifier les dernières nouvelles de mon blog quand je suis dans la voiture en allant au travail le matin^^^.

 

Ma fameuse tablette Asus, PC hybride PC 2 en 1, dernier cri
La fameuse tablette Asus, PC hybride PC 2 en 1

 

Je vous ai montré certains de mes appareils indispensables sur cette image. En fait, des fois je me lasse d’utiliser mon ordinateur de bureau, je passe au PC qui peut être utilisé sur le lit… Et, le genre de PC dépend du lieu d’utilisation, ce qui fait que j’en ai un mini-ordinateur portable (numéro 2 voir image) qui peut m’accompagner partout (marque Asus). C’est pareil avec la tablette, ma petite mpman (numéro 4 voir image, 7 pouces dont j’ai même confectionné une housse gravée ici) qui peut m’accompagner dehors, mais l’autre, je laisse chez moi. Les appareils photo, j’en ai tellement besoin pour certaines photos personnelles de mon blog et vide dressing. J’utilise des fois mon appareil marque Sony (numéro 6 voir image) qui ne fonctionne qu’avec des piles, ^^^ c’est son petit bémol ^^^. Ou sinon, je me penche vers mon Pentax, ^^^^ qui a servi de photographier toutes ces images ^^^^, qui peut être chargé sur secteur. Ils sont tous canons. Et, pour les téléphones, je change quand l’occasion me le permet. Maintenant, j’utilise ce petit Samsung (numéro 3 voir image) avec cette mini-tablette 5 pouces (numéro 5 voir image).

 

Technology addict 2

 

#6 : Je suis accro au chocolat 🙂

C’est mon tout dernier péché mignon, car le chocolat est un des trucs qui me rend dingue depuis toute petite. Je n’admets pas que j’ai une dépendance au chocolat, mais j’en suis seulement accro, voilà. Et c’est plus fort que moi. Ces tablettes de chocolat ^^^^ dont je n’ai aucune idée combien de pouces elles font et qui ne nécessitent pas d’être chargées ha ha ha ^^^ me rendent seulement fofolle. Il n’y a pas trop longtemps de cela, on m’a ramené 25 kg de chocolat de France sachant que je suis chocolate addict. Une partie de notre frigo était plein à craquer de choco à ce moment-là dans toutes les couleurs et dans tous les goûts ^^^^ miam ^^^^. Je n’en reviens pas encore. Quand je les consomme, je ressens du plaisir et plus encore quand je découvre un nouveau goût. Il n’y a pas un jour où on ne voit un paquet de chocolat qui traîne dans mon sac, même si c’est juste un tout petit paquet de… 6 carreaux.

 

addiction au chocolat

 

L’addiction au chocolat ou la souffrance de chocolatomanie n’existe pas ^^^^ n’a pas de sens ^^^^ si on sait se maîtriser. Pour moi, c’est juste une préférence. Les deux principaux composants de ce truc gourmand m’attirent tant : le sucre et les graisses. Même si je suis une mangeuse de chocolat comme ça, je sais très bien équilibrer ces tablettes avec d’autres aliments comme les fruits, je bois beaucoup d’eau et fais du sport. Or, le chocolat procure beaucoup de bien à mon organisme grâce au magnésium, fer, phosphore, potassium et aux vitamines B1 et B2 qu’il renferme. Il m’aide contre le stress et m’ait un véritable remontant pour le moral. Autres points positifs qui me poussent à aimer le chocolat, c’est qu’il prévient les cancers fruit de ses antioxydants. Le cacao a encore les vertus de me protéger contre les maladies cardio-vasculaires de par la présence des polyphénols et flavonoïdes dedans. Rien ne me ravit que de faire une lèche-vitrine des magasins qui vendent du chocolat ^^^, mais non pas seulement les vitrines de boutiques de mode ^^^ surtout au moment des Pâques.

 

chocolat de pâques 2016
Qui va résister à ces chocolats de Pâques 2016?

 

Trève de bla bla ! J’espère que ce post vous a plu et vous ne m’en voulez pas même si je suis accro aux chaussures, sacs à main, vêtements, blog, technologie et chocolat. En fait, pour ne pas trop exagérer les choses, je vous ai raconté juste mes 6 passions en les qualifiant de péchés mignons, d’addiction… J’aime suivre les tendances mode, c’est pourquoi je change fréquemment d’accessoires qui font que la plupart du temps j’ai le dressing débordé. En outre, depuis que j’ai goûté au plaisir du blogging, je ne veux plus m’arrêter, ^^^^ tellement c’est trop bon comme manger une grande tablette de chocolat ^^^^. J’aime utiliser certains appareils technologiques pour mon blog afin de faciliter ma vie quotidienne ou m’amuser un peu. Voilà!

 

 

articles mode et beauté pas chers sur vide dressing femme et infos

 

Et, vous, quels sont vos péchés mignons/addictions ? Je serais très curieuse de savoir si vous êtes aussi accro aux chaussures, sacs à main, vêtements, au blog, à la technologie et au chocolat ? Allez, dites-moi tout !

 

Bisous ❤

signature-fondatrice-blog-et-vide-dressing-femme-et-infos