15 signes qui font de nous une véritable fashion & beauty addict

Coucou les filles, je suis très heureuse de vous étaler sur ce nouveau post toute une liste de choses qui font de nous une fashion & beauty addict.


Certaines filles deviennent des fashion addicts pendant que d’autres « souffrent » de l’addiction au make-up, nail art… Sans même que nous nous en rendions compte ou presque, nous voulons être au rythme de la mode, suivre les tendances de derniers cris (en nous nous disant : pas question de les rater quoi que ce soit), nous payer des vêtements même si on ne l’enfilera qu’une seule fois et j’en passe. Pour tout vous dire, les fringues, make-up, vernis sont devenus notre dada. Fashion & beauty addict, est-ce grave docteur ?

 

A lire : Envie de savoir mes 6 péchés mignons ? 

 

7 signes révélant que nous sommes fashion addict

Nous les filles, nous sommes tellement attachés à ce que nous portons sur notre dos (sans nier que certains hommes sont aussi attaqués par cette « maladie »). Nous nous habillons, pas juste pour ne pas sortir nues de chez nous. Fashionistas que nous sommes, notre seule devise est : « les vêtements nous font les moines ». Nous sommes ainsi dans l’incapacité de résister à l’appel d’une jolie petite robe intemporelle, d’une belle paire d’escarpins, d’un chic mini-bag… en faisant une e-lèche-vitrine. Cet amour de fringues nous fait doter d’un véritable style qui en dit long sur l’image que nous voulons renvoyer aux autres et nous cherchons à :

 

#1 : Consulter en permanence des blogs mode et beauté

Des fois, nous sommes confrontés à une panne d’idée d’outfit du jour qu’il nous fallait un peu nous balader de blog à blog mode. Ils sont des milliers et des milliers à se rivaliser d’atouts sur la blogosphère pour nous séduire qu’il serait possible que nous nous perdions dans cette jungle. Pour ne pas nous confronter à ce casse-tête, nous avons des fois l’habitude de ne voir que les meilleurs blogs mode de tout le temps… pour checker des idées de tenues. Pour ma part, je suis régulièrement trois blogs mode et beauté :

A voir : Miss Pandora

A voir : Estelle Blog Mode

A voir : Mercredie

Ça ne veut pas dire forcément que les tenues proposées par ces blogueuses sont les meilleures qu’elles soient, mais elles me servent comme base d’idées. Et, des fois, il arrive que nous commettions des fashions faux-pas. Or, nous devenons une vraie fashionista au moment où nous avons cette sensation. En dehors des séries mode shootées sur leurs lookbooks, ces blogs étalent des street looks… que nous devons suivre absolument pour avoir des inspirations.

 

 

#2 : Acheter régulièrement des magazines de mode

Nous ne nous contentons pas seulement de ces balades virtuelles via des famous blogs mode. Nous achetons, en plus, des magazines mode et, ça, d’une façon régulière. Bien que notre portefeuille en souffre le martyre, nous ne sommes pas prêtes à laisser tomber, car c’est devenu notre passion. Il arrive la plupart du temps que nous nous les procurons, pas pour les lire de A à Z, mais plutôt pour les collectionner (pas vrai ?) J’admets qu’ils sont jolis ses magazines, d’autres sont presque comme des livres. Les sujets qu’ils traitent avec les photos qu’ils montrent en guise d’illustrations m’inspirent trop, me font baigner dans une ambiance esthétique quoi ! Et puis ils nous aident à nous glisser dans la peau des modèles.

Tout de même, ça fait un petit moment que j’ai mis une pause sur mes abonnements magazines mode (ce n’est pas l’envie qui me manque, mais faute de temps). Et donc je ne rate plus en aucun cas les tendances mode publiées en ligne sur :

A suivre : Elle

A suivre : Marie Claire

A suivre : Vogue

Depuis que #FemmeEtInfosAUnAn, je me suis lancée sur un projet fou, celui de faciliter la vie de toutes les fashionistas en regroupant via un #CarnetDeStyles dénommé #BeFashionistas toutes (ou presque) les tendances du moment :

A lire : Enfin ! Be Fashionistas N°001 de Femme et Infos est en ligne 

 

 

#3 : Vider fréquemment nos placards

Un autre symptôme de l’addiction à la mode est le fait de vider nos placards d’une façon régulière. C’est pour faire de la place à nos derniers achats que nous nous adonnions à ce geste (n’est-ce pas ?). Ça se passe surtout au moment des soldes (comme les soldes d’hiver 2017 qui vient de clore il y a eu quelques semaines) ou encore avant l’entrée à une nouvelle saison (les fashionistas se préparent sûrement en ce moment à l’entrée au printemps, donc il est temps de vider votre dressing d’hiver). C’est aussi une bonne occasion pour nous de faire des bonnes affaires en participant à un vide dressing ou organisant un chez-soi (pourquoi pas ?) Acquérir une pièce vintage ou intemporelle, de beaux escarpins… durant une telle occasion font ravir les fans de mode comme nous sommes. Or, il nous arrive encore, après le tri de notre dressing, d’organiser une soirée troc entre amies pour pouvoir repartir avec de nouveaux vêtements après avoir pu papoter ensemble.

A lire : Vide dressing : une façon de consommer La mode… autrement 

A visiter : #VideDressingFemmeEtInfos 

 

vide-dressing-decale-chez-plumetis

#4 : Faire les boutiques (e-shops) tout le temps

Nous sommes nombreuses à passer notre vie dans les boutiques en quête de La perle rare. Qui font que pour nous, shopping rime avec détente et emballement. Rien ne nous excite durant ce moment que de toucher, admirer et essayer les articles de mode qui nous donnent un réel coup de cœur. Tout le temps, nous n’avons qu’une seule envie : celle de faire du shopping. Du coup, nous sommes toujours obligées de mentir à notre banquier parce que des fois, avouons-le, nous sommes tombés dans le piège des achats inutiles. Il m’arrive parfois d’acheter des chaussures trop petites parce que c’est la dernière paire alors que c’est très tendance (je sais que mes pieds vont souffrir, mais mieux vaut en prendre la peine plutôt que de rater une telle tendance ^^^ bonjour aux ampoules ^^^^) ou d’acquérir des vêtements en plusieurs couleurs, car j’ai longtemps hésité entre quel coloris prendre ou encore acheté des fringues dans une friperie (car il y a des vraies marques)… Avec l’arrivée des e-shops, c’est devenu de pire en pire ! Nous, accros au shopping, nous sentons bien protéger derrière notre écran. Nous ne sommes plus obligés de faire la queue devant la caisse, pouvons faire nos lèche-vitrines à n’importe quand et n’importe où (elle n’est pas belle la vie ?)…

 

 

#5 : Suivre les tendances mode et beauté

En tant qu’amatrice de mode, nous rêvons toutes d’assister aux défilés de mode. Or, ce sont, généralement, les journalistes de mode, les blogueuses mode célèbres, les richissimes, ceux qui achètent régulièrement dans les Maisons de haute couture… qui assistent à ces shows. C’est devenu accessible par tous, maintenant, bien que virtuellement, grâce aux magazines mode et beauté en ligne qui nous font revivre toute l’ambiance via leurs billets superbement illustrés ou extraits vidéos. C’est autant pour vous dire que les fashionistas ne doivent pas forcément être présentes à ces démonstrations pour pouvoir suivre les tendances du moment. Nombreux sont les sites qui dédient des articles spéciaux pour montrer les tendances repérées sur tous les défilés présentant les plus belles collections de New York, Londres, Milan et Paris. Tellement nous sommes accros et nous n’en restons pas là, car il nous fallait encore fourrer le nez sur les street styles. Nous ne nous sentons pas 100% fashionistas tant que nous n’abordons pas les tendances les plus folles de chaque saison en toute quiétude (haha).

 

 

credit photos Vogue, pré-collection Chanel défilé de mode automne hiver 2017 2018

 

#6 : Rester tout le temps (ou la plupart) audacieuses

Un des vocabulaires les plus connus des fashionistas est l’audace. En voyant les dernières tendances printemps été 2017 des défilés de mode, je me suis rendu compte que c’est bien vrai, surtout côté vêtements et accessoires comme les bijoux, chaussures… L’idée de porter les cachés-révélés le temps d’une soirée en amoureux ne me quitte pas la tête, sinon les bijoux ovnis me tapent aussi de l’œil tout comme les sacs nano tout mimi… Qui de nous, prétendant être une véritable fashionista, n’avons pas encore porté des talons de plus de 13 cm ? Ou des fringues piquées à notre mec pour ne pas rater le fameux look boyfriend ?

A lire : Pour un look boyfriend réussi : piquez vêtements et accessoires à votre homme 

La liste continue encore : qui de nous n’avons pas encore piqué une fringue dans l’armoire de notre grand-mère/mère (c’est un terrain de chasse à ne pas sous-estimer les filles ! Il se peut que vous y trouviez les trésors cachés, car La mode est un éternel recommencement. Les pièces dénichées dans ces endroits peuvent être en vogue en ce moment. Alors, foncez-y) ? N’avons pas dépensée une fortune pour une tenue sachant que nous ne la portions qu’une seule fois ? N’avons pas mis des sandales en plein hiver ou des cuissardes en plein été (bizaaaaaarre) ?…

 

Avec l’audace qu’elle a la fashionista, elle ose porter cette plateforme repérée lors du défilé de mode printemps été 2017

 

#7 : Dire toujours « avoir rien à se mettre »

Alors que notre dressing XXL est plein à craquer, en train de déborder, et nous disons toujours chaque matin : « je n’ai rien à me mettre ». Nous plantons devant notre placard des minutes voire des heures, pas étonnant qu’on rate notre rendez-vous important des fois. A vrai dire, fashion addict que nous sommes, nous rêvons toutes d’avoir le dressing des people comme celui de Mariah Carey, Celine Dion, Kim Kardashian… Il fallait toujours que notre première impression chaque fois que nous sommes devant notre dressing : mon placard est « vide ». Tous nos vêtements nous paraissent, d’un coup, vieux, démodés, laids, inadaptés à la saison… Tant que nous restons toujours accros à La mode, nous ne trouverions aucun remède au « j’ai rien à me mettre » du matin alors que nous dépensons presque la totalité de notre budget en mode avec des séances shopping régulier.

 

Dressing de Mariah Carey
Dressing de Christina Aguilera
Dressing de Kim Kardashian

 

4 choses qui font de nous une beauty addict

Quelle fille n’est pas séduite par l’idée d’avoir du make-up, des produits de beauté et de soins en tout genre ? Certaines girls se contentent d’avoir le strict minimum pendant que d’autres (les beauty addict) ne se sentent satisfaites tant qu’elles n’ont pas encore des articles complets sur leurs étagères. Il n’y a pas de mal à cela, soyons les bienvenues dans le monde des fofolles de beauté ! Beautystas comme nous sommes, nous n’allons jamais nous contenter d’une seule trousse, mais nous n’avons le cœur net qu’après avoir :

 

#8 : Des produits de maquillages en double, triple… centuple exemplaires (j’exagère)

Toutes les beautystas ne sont jamais satisfaites d’avoir les indispensables make-up. Nous en voulons toujours plus et encore plus au point d’arriver à avoir des exemplaires en double, triple, quadruple… bla bla bla. Au début, nous nous sommes dit : « je veux juste des soins de base dans ma trousse de maquillage comme le démaquillage, le baume à lèvres. Un maquillage pour le teint comme une base matifiante (pour se maquiller un peu), une BB crème (pour nos peaux mixtes à sèches), un anticerne (pour nos peaux grasses et sensibles), une poudre et ça fait l’affaire. Un maquillage pour les yeux : le fard et le mascara. Et, enfin, un maquillage pour la bouche : les RAL. » Au fur et à mesure où notre addiction prend de l’ampleur, nous voulons des produits complets et en plusieurs exemplaires. Nous trouvons d’un coup que ce fond de teint avec des teintes variées, des textures diversifiées de différentes marques ne nous vont plus. Pire encore, nous avons assez d’illuminateurs pouvant nous enduire le body tout entier, mais nous ne sommes pas encore satisfaits. Des fois, nous oublions que nous en avions déjà ses couleurs de RAL sur notre étagère, mais nous achetons encore au point d’avoir un en plusieurs coloris.

 

 

#9 : Possédé tous (ou presque) les outils de maquillage

Nous, les beautystas, ne nous contentons pas seulement d’avoir des produits beauté indispensable ou en plusieurs exemplaires dans notre trousse à maquillage. Il nous faut aussi tous les outils complets pour bien nous maquiller. Déjà nos pinceaux se déclinent sous plusieurs catégories comme le pinceau à poudre, le pinceau à blush, le pinceau à fond de teint, le pinceau duo fibre, le pinceau poudre biseauté, le pinceau éventail, le pinceau bosse (pour le teint), le pinceau anticernes, le pinceau contouring, le kabuki, le pinceau à paupières C, le pinceau ombreur, le pinceau ombreur biseauté, le pinceau estompeur, le pinceau eyeliner, le pinceau eyeliner pointu, le pinceau à sourcils, le pinceau à lèvres, le pinceau peignes, le pinceau goupillon (ouf ! j’ai rien oublié j’espère). Mais, bonjour à la corvée lors du jour de lavage qui pourra nous prendre des heures et des heures voire une journée entière. Nous possédons encore des miroirs dans toutes ses variétés. Et, notre main dans tout ça a encore et toujours sa grande utilité quand nous nous maquillons ou nous appliquons nos crèmes visage ou corps.

 

 

#10 : Fait face à des rangements de maquillage qui débordent

« Au secours ! Ma salle de bain déborde ! » Au cas où vous n’avez pas encore crié cette phrase au moins une fois dans votre vie, vous n’êtes pas encore une vraie beautysta. Des fois, les fans de beauté choisissent leur appart selon la taille de la salle de bain pour avoir assez de rangement pour leurs produits et outils de maquillage et pouvoir installer un meuble pour se maquiller. Nous les beautystas, aimons utiliser des produits de beauté selon notre humeur. C’est cela l’origine de ce problème de débordement même s’il existe déjà des étagères spéciales dédiées à chaque produit pour le corps, le visage, le teint parfait, les outils de maquillage, autres produits de maquillage, les déodorants et parfums. Et nous ne sommes jamais satisfaites alors que nous dépensions une partie conséquente de notre budget en make-up.

 

 

#11 : Une valise spéciale make-up en voyageant

Tout le monde nous dit que nous exagérons en ayant une valise dédiée littéralement à notre maquillage en nous voyageant. Alors qu’il doit se glisser une seconde seulement dans notre peau d’accro aux produits beauté pour pouvoir nous comprendre. Il nous arrive durant notre voyage de sacrifier une belle partie de nos vêtements trop volumineux afin de gagner de l’espace pouvant abriter nos petites trousses. Des fois, même si nous savons que nous ne partons que pour 24 ou 48 heures au max, nous nous équipons de tous nos fonds de teint, blushs, rouges à lèvres… car on ne sait jamais. Or, avoir une valise spéciale maquillage nous aide à éviter des surprises désagréables, une fois arrivées à destination, comme des crèmes solaires qui se mélangent, des RAL qui se cassent… Pas étonnant que certaines beautystas arrivent jusqu’à se procurer d’une valise rigide pour maquillage même si elle est conçue pour une utilisation professionnelle et à domicile. C’est de la sorte que nous aurions l’esprit tranquille during notre travel.

 

 

4 signes prouvant que nous sommes une véritable accro au vernis

Un dernier péché mignon que certaines femmes font face in the world of beauty est l’addiction aux vernis à ongles. Accros à ces petits flacons que nous sommes, il nous arrive de ne pas ressentir de la satisfaction tant que nous ne sommes pas encore belles jusqu’au bout des ongles. Il n’y a pas un jour où nous ne quittons pas nos pinceaux que nous soyons du genre à avoir toutes les couleurs de la palette ou du genre fidèles à une seule et unique couleur. Cette addiction se reconnait facilement au cas où nous :

 

#12 : Avons un placard qui déborde de vernis

Nail polish addict (NPA) que nous sommes, changer de vernis à ongles comme changer de chemise est chose tout à fait normale pour nous. Rien d’étonnant qu’à un moment donné, nous faisons face à une étagère de vernis qui déborde. Or, face à une telle « cata », nous trouvons toujours que notre collection n’est pas tout à fait complète afin d’avoir des ongles impec chaque jour de la semaine. Pas question de sortir chez nous avec les ongles pas peints. Si jamais, tel est le cas, nous nous sentions complètement nues. Autant « nous promener en petite culotte dans la rue » que d’oublier de peindre nos ongles (j’exagère encore là). Ce qui est pire dans tout ça, c’est que nous n’arrivons plus à compter nos petits flacons et nous disons encore « tiens, je n’ai pas encore la couleur xxx dans ma petite collection ». Et, ce n’est qu’après que nous nous rendions compte qu’on en a déjà plus de 10 dans notre placard. Car il y a toujours une couleur que nous n’avons pas.

 

 

#13 : Avons besoin d’appliquer notre vernis comme une pro

Déjà, nous ressentons le besoin d’appliquer tous les jours un vernis. Or, à cela s’ajoute un autre casse-tête : celui de l’appliquer comme une pro.

A lire : Poser soi-même son vernis à ongles comme une… pro 

Le top coat devient ainsi un indispensable dans notre séance manucure. Nous partons toujours à la recherche du top coat idéal pour que nos vernis tiennent plus longtemps, fassent briller de mille feux nos ongles… Tant que nous ne trouvions pas notre bonheur – à faire pâlir nos ennemies – nous ne sommes pas prêtes à nous arrêter. La cause en est que partout où nous allons, chaque félicitation sur notre manucure parfaite nous rend plus que débordante de fierté. Un « wow » silencieux surgit dans notre esprit dans ce cas. Mais, avouons-le, même si la plupart du temps nous sentons que notre manucure est parfaite, il nous arrive encore d’envier les ongles des autres, c’est devenu comme une obsession quoi ! Et la pire tragédie qui peut nous arriver dans la journée c’est que si jamais un morceau de notre vernis est écaillé.

 

 

#14 : Possédant trop d’accessoires pour le nail art

Pour ne pas mourir idiote, nailistas que nous sommes, nous aimons accumuler sur nos étagères tous les accessoires (ou presque) à utiliser pour réussir notre nail art. Nous ne les utilisons pas tous, mais ça nous excite d’être à la page des dernières nouveautés sur le marché. Nous faisons tout pour avoir du nail art pen, de la base coat, des baumes et huiles pour cuticules, des autocollants… passant par les limes en verre, les repousses cuticules, les éponges (destinés au fond de teint, mais qui peuvent nous servir à réaliser des dégradés sur nos ongles)… jusqu’aux paillettes, pinceaux pour nail art, scotchs, dotting tools… et j’en passe. Et, nous sommes encore prêtes à fourrer le nez sur des éventuelles innovations.

 

Accessoires nail art

 

#15 : Sentant excitées à l’idée de partager nos nails art sur réseaux sociaux

Depuis que poster son nail art sur réseaux sociaux est devenu très populaire, nous, les nailistas, nous sentons toujours très excitées après chaque réalisation de nail art  à l’idée de le partager virtuellement à tout le monde. Des fois, notre création fait le buzz sur les réseaux comme Instagram et devient d’un coup la tendance nail art du moment. Et là, nous sommes plus qu’heureuses, car le challenge est réussi.

 

Nail Art Sakura

 

Mots de la fin…

Voilà, j’espère que ce long billet qui décrit les attitudes des fashion & beauty addict vous a plu. Le docteur disait qu’il y a, dans ce cas, 15 symptômes pour cette « maladie » : consulter en permanence des blogs mode et beauté, acheter régulièrement des magazines de mode, vider fréquemment nos placards, faire les boutiques, suivre les tendances mode et beauté, rester tout le temps audacieuses, dire toujours « avoir rien à se mettre », avoir des produits de maquillages en double, triple… centuple exemplaires, posséder tous (ou presque) les outils de maquillage, faire face à des rangements de maquillage qui débordent, avoir une valise spéciale make-up en voyageant, avoir un placard qui déborde de vernis, avoir besoin d’appliquer notre vernis comme une pro, posséder trop d’accessoires pour le nail art et se sentir excitées à l’idée de partager nos nails art sur réseaux sociaux.

 

articles mode et beauté pas chers sur vide dressing femme et infos

 

Vous retrouvez-vous dans la liste de fashion addict ? Beauty addict ? NPA ou nailista ? Alleeeez, dites-moi tout ! En fait, le docteur vient de conclure que… « c’est pas grave ! »

 

Bisous ❤

signature-fondatrice-blog-et-vide-dressing-femme-et-infos

 

 

 

Enfin ! #BeFashionistas N°001 de #FemmeEtInfos est en ligne

Coucou les filles, je suis très heureuse de vous retrouver sur ce post pour vous annoncer (tadaaa !) : #BeFashionistas N°001 vient juste d’être édité mis en ligne (houraaa !)

——————————————————————————————————————————————

Editer le propre magazine ou, pour ne pas être trop ambitieuse, le Carnet de styles de mon blog est un des projets qui me tient vraiment à ❤ depuis que #FemmeEtInfos a 1 an. Il a fallu attendre presque 3 mois pour que mon rêve devienne réalité : celui de mettre en ligne mon #BeFashionistas N°001. C’est encore le tout début d’une belle aventure, car au fur et à mesure où je publierai mes prochaines éditions, j’apporterai une touche d’évolution pour que très prochainement mon blog édite un Carnet de styles digne des… magazines de mode (comme vous le saviez déjà, j’utilise le logiciel Scribus pour réaliser mon Carnet de styles)

 

A lire : #Blog’anniversaire : #Femme et Infos a 1 an bloganniversary-femme-et-infos_image-a-la-une

A lire : Projet d’édition du « Carnet de styles des fashionistas » de Femme et Infos couverture-carnet-de-styles-des-fashionistas-page-001

 

Zoom sur les grandes lignes évoquées dans #BeFashionistas N°001

Je n’ai pas l’intention de reproduire sur ce paragraphe ce qui est écrit dans cette première édition de #BeFashionistas (de toute façon vous pouvez le télécharger gratuitement ma version PDF en fin de post). Je veux juste souligner (avant de vous faire part, en résumé, les grandes lignes des sujets abordés sur mon Carnet de styles) que je ne me soumets pas aux normes des grands magazines, j’ai inventé mon propre style (c’est ce qui me différencie des autres d’ailleurs lol) pour présenter mon « magazine ».

Ce numéro 001 de Be Fashionistas parle des tendances mode printemps été 2017 (vu que pour l’instant, je prévois d’éditer un carnet tous les 3 mois ^^^^ espérons que j’ai le temps pour que je puisse tenir ma promesse ^^^^). Chaque saison, je vous parle ainsi tout ce qui touche l’univers de la mode et beauté des femmes ainsi que d’autres sujets exclusifs.

Sans trop blablater, rentrons directement dans le vif du sujet. Dans la page :

 

be-fashionistas-edition-numero-001-page002-page-001

 

  • Coiffure

Les coupes courtes sont devenues l’incontournable de la saison pour ce qui est des tendances coiffure printemps été 2017. Elles se déclinent sous toutes les formes, mais sachez que le faux court aérien, le court boyish graphique et le court asymétrique trendy doivent être prisés. Vous pouvez encore adopter les coupes carrées essentiellement le carré universel, le carré boule sexy et le carré long. Enfin, n’ayez pas peur de priser la coupe longue revisitée, car c’est aussi très tendance. Pour plus de détail, téléchargez gratuitement Be Fashionistas numéro 001 en cliquant sur le lien PDF en fin de post !

 

be-fashionistas-edition-numero-001-page003-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page004-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page005-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page006-page-001

  • Make-up

Les tendances maquillage printemps été 2017 repérées aux #FashionWeeks vous invitent à la discrétion. D’ailleurs, celle-ci rime bien avec ses mots d’ordre : « pour une mine fraîche et radieuse ». Afin de réussir votre maquillage de teint, misez sur un make-up nude. Quant au maquillage des yeux, sublimez votre regard, gainez-le et ne délaissez pas le coin interne de votre œil avec un mascara… Enfin, vous devez choisir entre un RAL juste rosé ou plus mate pour maquiller vos lèvres. Téléchargez la version PDF de mon Be Fashionistas en fin de post pour avoir plus de détails.

 

be-fashionistas-edition-numero-001-page007-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page008-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page009-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page010-page-001

  • Bijoux

Les créateurs vous rendent de plus en plus audacieuses avec leurs créations de bijoux tendance printemps été 2017. Entre sautoir, mono boucle XXL, boucles d’oreilles arty, minéralogie, arm cuffs, chocker ultra-fin, ear cuffs extraordinaires, culture punk, haute joaillerie, bijoux électriques, bijoux divins… que choisir ? Pour avoir une réponse à cette question, téléchargez la version PDF de Be Fashionistas n°001 en fin de post. Or, sachez tout simplement que vous pouvez doubler votre audace avec de jolis ovnis.

 

be-fashionistas-edition-numero-001-page011-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page012-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page013-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page014-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page015-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page016-page-001

  • Manucure

Que vous soyez nailistas ou non, vous allez être plus que ravies en apprenant les tendances manucure printemps été 2017. Elles sont toutes jolies pour n’évoquer que le dégradé métallique, le noir partiel, l’art graphique pop et le cubisme minimaliste. Ces nail arts sont très simples à réaliser tout en combinant deux couleurs différentes de vernis. Vous allez avoir plus de détail en téléchargeant gratuitement la version PDF de Be Fashionistas numéro 001 en fin de post.

 

be-fashionistas-edition-numero-001-page017-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page018-page-001

  • MODE

Pour vous rapporter brièvement la tendance mode printemps été 2017, la matière phare de la saison reste le cuir. Mais, vous pouvez vous laisser séduire par le denim, les sequins et lamés dans toutes ses déclinaisons. Les pièces principales sont tellement nombreuses que vous n’allez plus savoir où donner de la tête. Sachez tout de même que le pyjama de ville est encore à la mode. Pour ce qui est des couleurs, le violet fait la vedette de la saison avec d’autres couleurs vives comme le rose… pour vous dire que cette fois-ci la saison s’annonce haute en couleur. Terminons par les accessoires, outre les bijoux déjà évoqués ci-dessus, les chaussures plates dominent. Les sacs oversize et minimalistes doivent être prisés. Plus de détails ? Téléchargez la version PDF de Be Fashionistas numéro 001 en fin de post pour découvrir encore mes looks préférés.

 

               be-fashionistas-edition-numero-001-page019-page-001

be-fashionistas-edition-numero-020-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page021-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page022-page-001

0001

be-fashionistas-edition-numero-024-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page025-page-001

be-fashionistas-edition-numero-026-page-001

be-fashionistas-edition-numero-027-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page028-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page029-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page030-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page031-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page032-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page033-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page034-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page035-page-001

  • Exclusif

Je vous amène via cette dernière rubrique de mon Carnet de styles à célébrer d’une façon spéciale la #JournéeDesFemmes. Pour avoir des propositions de célébration du #08mars, téléchargez gratuitement la version PDF de mon carnet de styles en cliquant le lien en fin de post.

 

 

be-fashionistas-edition-numero-001-page036-page-001

be-fashionistas-edition-numero-001-page037-page-001

 

Alors, qu’attendez-vous pour vous abonner gratuitement à ma première édition de #BeFashionistas ?

Mon but en éditant publiant en ligne ce premier numéro de #BeFashionistas c’est de vous mettre au parfum des tendances mode et beauté printemps été 2017 (vu qu’il ne reste que moins d’un mois et l’hiver sera bel et bien terminé). Vous pouvez le télécharger gratuitement via mon lien PDF, car je ne peux vous faire parvenir à vous tous sa version papier vu que je suis à des milliers de kilomètres.

Je suis sur le point de chercher une Maison d’imprimerie qui veut travailler avec moi pour la conversion papier de mon Carnet de styles des Fashionistas (pour que je puisse partager à mes proches : sœurs, cousines, amies… qui sont fan de LA mode. Les imprimer me facilite aussi de les archiver. J’espère que lors de la publication en ligne du numéro 002 de Be Fashionistas, je pourrai vous montrer sa version papier). Vous aussi, vous pouvez vous rendre chez votre imprimeur habituel pour convertir votre version PDF en une version papier et la garder dans votre biblio.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Mots de la fin…

J’espère que vous seriez nombreuses (nombreux) à vous abonner à mon Be Fashinistas numéro 001 (les gars vous pouvez le télécharger et le donner à vos chéries, fofolles de mode et beauté qu’elles sont). Il suffit juste de cliquer sur le lien PDF ci-dessus. Après l’avoir imprimé, vous pouvez feuilleter les 38 pages de cette première édition pour connaître la coiffure, le maquillage, les bijoux, la manucure et la mode tendances printemps été 2017.

 

 

articles mode et beauté pas chers sur vide dressing femme et infos

 

 

Que pensez-vous de #BeFashionistas N°001 (vos remarques sont les bienvenues pour que je puisse apporter des améliorations à mes prochaines éditions) ?

Bisous ❤

signature-fondatrice-blog-et-vide-dressing-femme-et-infos

 

 

 

Les 10 commandements d’un #référencement SEO réussi de vos contenus

Coucou les filles, je suis très heureuse de vous retrouver sur ce post relatant lmes 10 commandements d’un #référencement SEO pour hausser votre visibilité.


Ça fait un peu longtemps que je n’ai pas nourri ma rubrique « Blogging entre filles », ce n’est jamais lié à une panne d’idée, mais faute de temps. Je veux marquer my come-back avec un article chaud qui vous dicte quelles règles à suivre pour booster la visibilité de votre site/blog. Vous n’êtes pas obligés de respecter smes 10 commandements pour un référencement SEO réussi, mais sachez que ça fera du bien à votre bébé blog (si, bien évidemment, vous teniez à ce qu’il grandisse).

 

A lire : Quel hébergeur choisir pour votre blog/site WordPress ? bien-choisir-un-hebergeur-pour-son-blog-wp

A lire : Comment booster le trafic de votre blog WordPress ? image-a-la-une

A lire : Comment préparer un parfait article pour votre blog ? bon article de blog

A lire : Pour que votre blog mode et beauté soit bien lue mode et beauté

A lire : Comment rédiger un bon article pour le web ? contenu de qualité

A lire : Comment bien écrire la page « à propos » de son blog ? à propos

 

Suivez mes 10 astuces pour un bon référencement naturel

Un blogueur qui dit qu’il écrit seulement pour son plaisir, mais pas pour attirer des lecteurs sur sa plateforme est un menteur. Oui, je répète menteur, car qui d’entre nous ne ressent-il pas un petit pincement au en naviguant sur son tableau de bord et paaaaf, constate : « tiens, tiens, aujourd’hui, ma visite augmente ! Houraaa ! » Bloguer n’a pas l’air passionnant que si les internautes lisent/commentent nos publications (je dis même : pas la peine de continuer si tel n’est pas le cas). Or, la blogosphère ne fait pas de miracle, du moins jusqu’à ce jour, mais bloguer nécessite travail et dévouement. Ces derniers doivent encore être couplés par une autre recette : le suivi des conseils avancés par les pros dans ce domaine. N’étant pas encore experte en la matière, j’apprends des choses en ligne toute seule en même temps que je blogue. Et, ça apporte des résultats positifs à ma plateforme qui me pousse toujours à aller fouiller et fouiner…

Pour être précise, les 10 commandements que je vais vous dicter par la suite, je les ai déjà testés et ça n’a fait qu’augmenter la visibilité de Femme et Infos. En fait, via ses astuces, je ne blogue plus les yeux bandés, mais j’essaye toujours d’optimiser mes articles (et donc mes contenus) pour améliorer le référencement naturel de mon blog même si la version de WordPress que j’utilise n’intègre pas le plugin SEO By Yoast dans le menu « Extensions » (à mes plus grands regrets). En fait, les sites et blogs WP que je gère au boulot sont dotés de ce plugin, donc ça ne me pose aucune difficulté à adapter mes billets conformément à ses règles pour que mes articles soient classés aux premières pages du moteur de recherche quand les internautes tapent mes mots-clés. Allons-y !

 

#1 : Le mot-clé principal, tu détermineras

La principale tactique pour être retrouvée sur le Net est de cibler des expressions clés permettant de vous attirer du trafic de qualité. Elles constituent vos mots-clés qui sont utiles dans votre processus de création de contenus. Vous devez effectuer une recherche en ligne (sur Google Keyword Planner, Keywordtool.io, semrush.com) pour trouver les mots-clés qui caractérisent la thématique dont vous traitez sur votre site/blog. Vous devez les insérez dans vos billets, pages, métas description et titres tout en évitant la sur-optimisation, car vous risquez d’être pénalisé par Google dans ce cas. Mettez-les en gras pour pouvoir les distinguer dans votre billet.

L’idée de ce premier commandement est quand vous écrivez un post, vous allez être amenés à marquer une expression principale. C’est le centre de votre sujet et quand les internautes tapent ce mot-clé sur le moteur de recherche, votre billet s’affichera. Votre mot-clé principal doit se décliner via plusieurs synonymes qui vont s’éparpiller le long du corps de votre texte pour optimiser le référencement de votre article.

 

commandement-n1-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

#2 : Dans la #balise title, tu attireras l’attention

Un titre de post bien optimisé renvoie à un meilleur référencement de votre blog. En fait, Google accorde une importance grandissante à ce deuxième commandement tout en préférant voir votre mot-clé principal en début de titre ou au moins en troisième position c’est-à-dire le troisième mot de votre titre de billet (qui doit comporter entre 60 et 65 caractères espaces inclues). A vous de le composer au travers d’une phrase ou un groupe d’expression qui donne envie de cliquer aux internautes.

Pour tout vous dire, vous devez trouver un titre accrocheur qui séduit à coup sûr les internautes. C’est depuis la #balise title que les visiteurs se sentent attirés par vos contenus et donc votre site/blog. C’est pourquoi il s’avère important de bien soigner le titre pour promouvoir les « Call to Action ». En outre, si vous choisissez le bon mot-clé principal et le mettez bien à sa place, votre billet n’aura pas du mal à être repéré par les internautes lors de l’affichage des requêtes sur Google. Tâchez d’écrire un titre court et énumératif qui séduira à coup sûr les cybernautes.

 

commandement-n2-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

#3 : La #balise meta description, tu soigneras

Même si la #balise meta description, ce petit contenu (pas plus de 160 caractères espaces inclues) n’a aucune incidence sur le bon positionnement de votre contenu, vous avez intérêt à la rendre plus sexy. Ben oui, car c’est ce texte qui s’affiche dans les résultats du moteur de recherche, plus exactement en bas du titre de votre article. L’internaute lit d’abord le titre, il est séduit. Il continue de lire votre méta description, il est beaucoup plus séduit. Il clique, ensuite, sur le lien hypertexte du résultat de recherche de Google et il a accès sur votre plateforme.

Chacun de vos billets doit inclure cette petite description en guise de brève explication de votre article pouvant inciter au clic. En fait, ces petits textes des moteurs de recherche sont très lus par les surfeurs. Alors qu’attendez-vous pour les draguer dès le premier coup d’œil via cette balise afin de les attirer vers votre site/blog ? Personnellement, moi j’ai ma signature personnelle quand j’écris les métas descriptions de mes articles (je ne me soumets pas aux « normes », mais je me distingue des autres avec toujours la même expression au début : « Coucou les filles, je suis très heureuse de vous retrouver………. » puis j’annonce le sujet en n’oubliant pas d’inclure le mot-clé principal).

 

commandement-n3-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

#4 : Dans le chapeau, tu feras le tour du sujet

Ce commandement n°4 est une étape primordiale de l’écriture d’un billet bien que la plupart des blogueurs n’y accordent pas trop d’importance. C’est autant pour vous dire que le chapeau sert d’accroche pour votre article (vous savez bien ce qui arrive à une chose si elle n’est pas bien accrochée ? Eh ben, elle tombe et se casse). C’est une espèce d’introduction à votre post. Un chapeau bien rédigé attire les internautes à achever sa lecture jusqu’au bout (même si votre billet est vachement long). Vous avez intérêt à bien soigner ce paragraphe court qui suit directement la balise title, car il est le plus lu par les internautes. D’ailleurs, c’est la bonne façon d’écrire des #textes optimisés pour Google.

Autrement dit, c’est la porte d’entrée de votre texte qui se présente en 2 à 3 phrases de 50 mots à peu près (franchement j’ai du mal à respecter cette longueur). C’est là que vous décrivez d’une manière générale votre contenu afin d’inciter les visiteurs à rentrer dans le vif du sujet. Donc, arrêtez de vous précipiter, prenez votre temps quand vous rédiger votre chapeau pour que tout monde dise : « chapeau ! » en le lisant. Pour ma part, 50% du temps de ma rédaction est consacré à ces quelques lignes tout en essayant de me poser les bonnes questions, d’adopter un style direct, d’y insérer mon mot-clé principal pour que vous puissiez avoir une idée claire du contenu de mon billet.

 

commandement-n4-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

#5 : Les #balises heading H1… H6, tu rédigeras bien

Après le mot-clé principal, le titre, la méta description et le chapeau, c’est sur les titres de vos paragraphes ou les balises de titre H1 à H6 que doivent se poser vos prochains soucis. En fait, c’est via ces titres que vous structuriez l’information dans le corps de votre article (suivant la « règle d’entonnoir renversé » : partant des informations plus importantes ^^^^ H1^^^ aux informations moins importantes ^^^^ H6 ^^^^). Des balises H1 à H6 bien structurés vous feront gagner pas seulement en lisibilité de votre article, mais aussi, et surtout en référencement naturel. Ces 6 niveaux de titres du code HTML sont similaires aux : Titre 1, Titre 2, Titre 3… du dashboard de votre site/blog WP ou du page Word… Ils servent ainsi pour le découpage en sous-partie de votre billet afin de bien hiérarchiser vos idées c’est-à-dire votre texte surtout pour les textes longs (comme le cas de ce billet d’ailleurs – au lieu de présenter un texte en bloc qui ne donne pas envie de s’y attarder trop longtemps).

C’est au long de ces structures que vous pouvez éparpiller le plus naturellement possible les synonymes de votre mot-clé principal (la sur-optimisation est à éviter à tout prix). C’est surtout l’utilisation des H1 qui ont un fort impact sur le SEO de votre article (même si sur ce post, j’utilise les balises H1 et H2 c’est-à-dire sous-titre (H1) et sous sous-titre (H2)).

 

commandement-n5-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

#6 : Des liens entrants et sortants, tu insèreras

Insérer des liens entrants et sortants est une chose, mais assurer leur qualité en est une autre. En fait, le bon respect de ce sixième commandement assure un trafic qualifié à long terme pour tous vos billets (votre site/blog). La principale règle du jeu c’est que vous devez acquérir et créer vos liens. Les liens entrants ou backlinks sont les liens reçus par votre plateforme en provenance d’une ou plusieurs autres plateformes. C’est incontournable pour l’optimisation de votre référencement, car ils amènent les visiteurs sur les sites pointés affichant une information complémentaire sur le sujet traité. Pour pouvoir monter en haut du classement des moteurs de recherche, vous devez recevoir des liens provenant des sites de qualité (comme Amazon, Wikipédia et tant d’autres…) Au cas où vous ne recevez pas des liens de qualité des sites d’envergure, vous pouvez créer vous-même vos liens entrants (et c’est que je fais toujours dans mes articles sauf que s’il y a un partenariat, j’insère les liens obtenus de la part de mes partenaires). Vous ne devez pas seulement oublier de les pointer vers des pages internes de votre site/blog ou autres billets qui s’avèrent très importants. Vos liens doivent ainsi être bien ancrés et vous ne devez utiliser n’importe quelle ancre, mais placer votre mot-clé principal ou son synonyme dans vos ancres de liens.

En ce qui concerne les liens sortants, vous n’avez pas intérêt à insérer beaucoup de liens qui pointent vers d’autres sites au risque de partager la puissance ou la popularité de votre billet. Sinon, ils doivent être de qualité, mais non pas artificiels ou trompeurs pour ne pas être pénalisé par Google.

 

commandement-n6-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

#7 : Dans la conclusion, tu synthétiseras tout

Tout est OK si vous arrivez à respecter ses 7 premiers commandements. Or, comment donner aux lecteurs l’envie de continuer jusqu’au bout leur lecture ? En fait, il ne suffit pas de les séduire seulement via votre balise title, de les donner envie d’entrer aux paragraphes après avoir lu l’introduction, il fallait plus. Celui de savoir bien rédiger la conclusion, car celle-ci résume le message que vous voulez passer, encourage les internautes à l’action, leur pousse à partager votre billet (reblog this), leur informe sur vos prochaines publications, fait la promotion de vos produits ou services et leur pose une question incitative.

Une fin puissante de votre billet met en exergue tout son contenu depuis le titre jusqu’aux différents paragraphes. Bref, la conclusion de votre article doit dire aux lecteurs ce qu’ils doivent faire après la lecture et évidemment lui donner envie de revenir sur votre plateforme. Vous devez soigner votre conclusion pour booster la visibilité de vos contenus. Autrement dit, concluez avec style votre billet. N’oubliez pas de mettre en exergue la question incitative en bas de la conclusion comme le recommande l’astuce suivante :

 

commandement-n7-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

#8 : Via les questions finales, tu éveilleras la discussion

Un blogueur qui arrive à susciter les opinions des lecteurs après la publication d’un post peut se féliciter lui-même, car il a pu rédiger un article de blog techniquement efficace. En fait, il s’avère important de poser une ou des questions incitatives qui suivent la conclusion de votre article. C’est un outil très important pour lancer l’appel à l’action. Et donc, essayez de bien jouer les mots pour que vos lecteurs postent des commentaires après avoir lu votre post. Par souci de bon référencement, vous pouvez encore marquer via cette question votre mot-clé principal même si ce n’est pas obligatoire.

 

commandement-n8-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

#9 : Les images, tu feras parler

Cet avant-dernier commandement est encore très important pour le SEO, car la balise alt et le poids de vos images contribuent à bien référencer vos billets. Par définition, la balise alt est un mot-clé ou une expression associée à une image. Au cas où le navigateur a du mal à afficher l’image en question en vous naviguant sur le site/blog, le mot-clé placé dans cette balise le remplacera. Vous devez soigner ces mots-clés qui peuvent être lus par le moteur de Google image pour assurer le référencement naturel de votre article.

En outre, pour un SEO images réussi, vous devez insérer une légende dans votre image dont les termes utilisés doivent être différents de ceux de la balise alt (essayez tout simplement de les faire parler). Vous devez utiliser un ton naturel et y insérer le mot-clé principal. Ne délaissez pas non plus le fait de ne choisir que les bons noms de fichier pour vos images.

Vous devez vous soucier de leur poids, car ceci optimise la vitesse de chargement. Or, une bonne compression des images est nécessaire pour assurer leur qualité. Google tient compte des formats suivants : GIF, JPEG, PNG, WebP et SVG. Sachez tout simplement que l’utilisation des images de grande taille de plus de 500 x 500 pixels aide à mieux positionner votre billet (au lieu de petite taille : 150 x 150 ou taille moyenne : entre 150 x 150 et 500 x 500).

 

commandement-n9-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

#10 : Le permalien, tu rendras plus charmant

Le permalien, cette URL courte, doit être descriptif et contenir votre mot-clé principal ou un de ses synonymes. C’est un point complexe dans l’optimisation de votre post (car la plupart des pros affirment que si on le modifie de son format original, ça changera le positionnement de vos billets ???). Tout de même, pour vous faciliter la vie, avant de publier votre post, tâchez de terminer votre URL par le contenu de la balise H1 (pour le cas de ce billet : c’est ^^^ 10 commandements^^^), d’indiquer le mot-clé le plus important (dans le cas traité : c’est ^^^ référencement SEO ^^^^), de les séparer par des tirets sur 6 (), d’indiquer la date de publication (pour notre cas : c’est ^^^^ 2017/02/17 ^^^^)…

L’URL naturelle de ce billet est : https://femmeetinfos.wordpress.com/2017/02/17/les-10-commandements-d-un-référencement-SEO-réussi-pour-vos-contenus/, mais avant publication, je l’ai changé en : https://femmeetinfos.wordpress.com/2017/02/17/référencement-SEO-en-10-commandements/ en tenant bien compte de ses règles. Ce sera cette adresse qui s’affiche dans la barre de recherche quand vous cliquez sur ce post en naviguant sur mon blog.

 

commandement-n10-dun-referencement-seo-reussi

credit photo Femme et Infos sur Scribus

 

Mots de la fin…

Ces 10 commandements vont vous aider à améliorer le référencement naturel de votre blog sans passer par l’aide d’un pro. Non seulement vous devez soigner votre balise title, le chapeau de votre article et ses différents balises heading, mais encore fallait-il que vous appeliez les lecteurs à l’action. Pour cela, vous ne devez pas oublier d’insérer en fin de post une ou des questions incitatives.

 

 

articles mode et beauté pas chers sur vide dressing femme et infos

 

 

Suivre ces 10 commandements d’un #référencement SEO réussi vous tente-t-il pour voir grandir votre bébé blog ? Allez ! Partagez-moi aussi vos expériences.

 

Bisous ❤

signature-fondatrice-blog-et-vide-dressing-femme-et-infos