Les rangers militaires se hissent en pole position des it-shoes du moment !

Les rangers militaires – ces bottes aux plateformes XXL, semelles crantées et laçages jusqu’aux genoux – arrivent en tête des tendances chaussures cette saison !


Utilisés principalement par les armées, les rangers – appelés encore bottes de combat – sont des chaussures montantes qui soutiennent les chevilles grâce à un système de guêtron fermé par une ou deux boucles à ardillon (« Brodequin de Marche à Jambières Attenantes » (BMJA), telle est l’appellation administrative de ces chaussures utilisée par l’armée française. En argot, ces bottes sont encore appelées « rangeots » (prononcé [ran-djo]. Source : Wikipédia). Ces dernières saisons, les rangers militaires femmes font un big come-back jusqu’à devenir l’un des accessoires les plus versatiles des garde-robes des modeuses. Mais, comment adopter avec style les bottes de style militaire pour casser leur côté… rock’n’roll et rebelle ?

Les rangers militaires : aux histoires plus rebelles que… les bottes classiques !

Le mot « rangers » est emprunté des soldats d’élite de l’Armée de terre des États-Unis dont la seule unité existante actuellement est le 75th Ranger Regiment dans l’infanterie légère dédiée aux opérations spéciales flexibles, très entraînées et rapidement déployables. Or, l’ancêtre des rangers avait déjà été utilisé dès l’Ancien régime (une période historique qui débute au 16e siècle et prend fin en 1789 quand la République française a été créée) puis sous la Révolution (1789-1799), l’Empire et tout le long du 19e siècle. Le premier modèle de ces chaussures doté d’une semelle cloutée ou en caoutchouc (il était surtout distribué à la coloniale après 1945) faisait son apparition en 1917 dans l’armée française et fabriqué jusqu’en 1957. Ensuite, vers la fin des années 50, un nouveau modèle de brodequins « à jambière attenante » sortant en 1952 de couleur fauve a été distribué dans les armées à partir de 1956. En fait, il s’agit d’une paire de brodequins à lacets normaux qui arrivent à la cheville à laquelle on a rajouté un « guêtron » de cuir qui se ferme par des sanglons et une ou plusieurs boucles à ardillon. Viennent, encore, les godasses issues du modèle 1961 qui est la fusion entre la jambière et le brodequin par prolongation de la tige en une seule pièce. Le modèle 1965, quant à lui, est doté de cuir souple et d’une semelle en caoutchouc. Il a fallu attendre les années 1970 pour que la couleur des rangers militaires devienne noire.

Depuis le 1er juillet 2007, les chaussures de combat type BMJA sont progressivement remplacées par des modèles de chaussures de marche haut de gamme et de gamme intermédiaire, adaptées aux besoins de chaque type de missions. Et, en 2015 le Centre d’expertise du soutien du combattant et des forces (CESCOF) fait définitivement ses adieux aux rangers, en commandant des chaussures de combat Haix mi-cuir mi-tissu – qui offrent une membrane imper/respirant pouvant évacuer la transpiration afin de garder les pieds au sec, une semelle anti-vibration qui absorbe les chocs ou encore une légèreté plus ou moins importante. Ainsi, les nouveaux soldats ne souffrent plus (ou presque) d’ampoules des suites d’un frottement prolongé notamment au niveau du tendon d’Achille lors de marches militaires. Encore fallait-il souligner que grâce à ce nouveau dispositif, l’adage des militaires qui dit que « c’est le pied qui se forme à la chaussure » tend à disparaître (Source : Wikipédia) !

Des chaussures femmes inspirées de ces rangers militaires sont devenues un must-have branché du dressing féminin depuis les années 80 une période où la mode était en pleine émancipation. L’icône de ces fameuses chaussures est Dr. Martens, une entreprise britannique spécialisée dans les chaussures à semelle coussin d’air (ce procédé, novateur pour l’époque, consiste à faire une soudure à chaud permettant de créer une cavité à l’intérieur de la semelle. Le premier coussin d’air développé sur une chaussure est donc né). Tout a commencé en 1946 quand Klauss Märtens – médecin dans l’armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale – avait mis au point, avec l’aide de son ami l’ingénieur Herbert Funck, une chaussure pour faciliter ses déplacements en pleine convalescence des suites d’une blessure qu’il s’est fait durant ses vacances au ski. C’est ainsi que la première chaussure montée sur coussin d’air et à usage orthopédique avait vu le jour. Mises en vente dans un premier temps sur le marché allemand, ces chaussures sur coussin d’air attirent alors principalement les sexagénaires ayant des problèmes de pieds, essentiellement des femmes. Mais cette invention connaît vite un succès fulgurant, si bien qu’un brevet est déposé. En moins de deux ans, les « Dr. Maertens » sont commercialisées dans l’Europe entière.

En 1959, le fabricant de chaussures anglais Bill Griggs obtient la licence exclusive de production de ces chaussures et décide d’angliciser le nom, la marque devient ainsi « Dr. Martens ». Il entreprend alors quelques modifications du concept originel airwair avant le lancement des ventes. Il ajoute à la paire quelques signes distinctifs :

  • les coutures jaunes apparentes.
  • la semelle rainurée en deux tons.
  • la mythique languette noire et jaune à l’arrière de la bottine qui porte la mention « Airwair With Bouncing Soles » (basé sur l’écriture de Monsieur Griggs en personne. Source : wikipédia).

Griggs souhaitait, en fait, s’implanter dans le marché du workwear en offrant davantage de confort. Depuis 1960 jusqu’en 90, la marque enregistre un succès international (les années 70, les bottes Martens étaient popularisées par le cinéma, la musique ou encore la Pop Culture. Les années 70, elles ont continué à chausser les sous-cultures urbaines comme les Punk anglais… Les années 90, les Dr. Martens font partie intégrante du mouvement grunge). Les boots Dr. Martens, à lacets noirs et coutures jaunes signent un retour en force au début 2010, après avoir perdu la vitesse dix ans plus tôt, avec les réseaux sociaux, les festivals et les street style à tout va… Depuis 2012, ces bottes deviennent très tendances grâce à la proposition d’une gamme de Dr. Martens vegan (chaussures fabriquées sans produit animal) et à la diversification de ses collections avec, entre autres, des derbies, des sandales, des mules et des bottines beaucoup plus classiques de toutes les couleurs pour tous les âges.

En 1993, Marc Jacobs s’est inspiré de ces bottines Dr. Martens dans sa collection printemps-été de la marque de prêt-à-porter Perry Ellis. En fait, il a fait défiler ses mannequins stars du show, entre autres, Kate Moss, Carla Bruni, Naomi Campbell et Christy Turlington en robes fluides et en pantalons cargo combinés avec des bottes rangers. Résultat de l’opération ? Son défilé ne fait pas l’unanimité, car jugé trop audacieux par la presse pour l’époque faute de mélange de style. Ce designer américain s’est, en fait, inspiré du grunge voilà pourquoi il a habillé ses mannequins vedettes dans des looks inspirés des vêtements trouvés dans des friperies new-yorkaises. Son idée c’est de se démarquer nettement du fameux BCBG de l’époque en choisissant comme accessoires les bottes de combat Dr. Martens. Du coup, il a habillé ses mannequins en chemises flanelles superposées à des pantalons cargo et des robes fourreau accessoirisés avec des beanies et rangers militaires à lacets. La critique vient surtout sur le côté négligé de ces tenues de style rock brut à l’esprit grunge très en vogue à cette époque. Toutes ces critiques journalistiques lui a coûté cher pour son poste de directeur artistique, car la marque américaine l’a viré peu de temps après cet événement. En fait, contrairement à l’époque actuelle, le mariage des sous-cultures et du luxe n’est pas pensable à cette période-là.

Et pourtant, sur le devant de la scène mode pour l’hiver 2019, les créateurs de mode ont apporté une touche de style aux bottes militaires pour qu’elles puissent enfin retrouver ses lettres de noblesse à travers des plateformes massives, des semelles crantées d’au moins 5 centimètres de haut et des laçages jusqu’aux genoux ; de quoi pour s’imposer, mais non pas pour plaisanter. L’idée vient essentiellement de deux maisons italiennes (ce sont les deux marques en chef de file ayant propulsés les rangers militaires en chaussures stars de la saison), entre autres :

  • chez Prada via les army boots accessoirisés avec de mini-pochettes en nylon.

  • chez Bottega Veneta à travers des boots dessinés dans du cuir matelassé.

L’idée de ces créateurs c’est de conquérir le cœur de la gent féminine en écartant le cliché militaire de ces godasses en cuir tout en apportant une touche d’élégance et de beauté via des détails féminins et subtils. Cette saison encore, Christian Dior, Karl Lagerfeld, Dolce & Gabbana et Valentino ont apporté un supplément de style aux rangers pour une rentrée plus que glamour.

Pour séduire de plus en plus les fashionistas, les rangers militaires femmes se parent de mille et un détails comme les boucles, les strass, les clous, les rivets, les finitions vernis… pour un côté glam’rock assumé après que les créateurs comme, Liu Jo, Valentino, Maje, Zadig & Voltaire, San Marina…l’ont revisité. Les modeuses ont encore le choix entre des rangers à lacets, à élastiques, aux zips ou aux grosses boucles. Côtés matières ? Pour notre grand plaisir, les chuncky boots se déclinent en cuir lisse, matelassé, clouté, à chaînes, avec de la fourrure, effet croco, à bijoux… Toutes les couleurs sont aussi admises, mais sont très tendances les rangers blancs, bordeaux, métallisés… C’est surtout le côté imposant et massif de ces rangers tout-terrain qui séduisent les femmes actuelles qui ne passent jamais inaperçues avec ! Pour un bon choix de rangers militaire femme, le leitmotiv du moment est : « Plus la plateforme est massive, mieux c’est ! ». Les plus audacieuses d’entre nous n’hésitent pas une seconde d’adopter les rangers militaires cuissardes doté d’un côté badass. La dernière nouvelle ? Ces godasses peuvent être adoptées à n’importe quelle saison et, bien sûr, pour toutes les occasions.

Comment bien adopter avec style les rangers militaires femmes ?

Les filles qui veulent adopter un total look militaire (style au premier degré) ou seulement apporter une petite touche grunge (look au second degré) à leur tenue peuvent adopter les rangers militaires. En outre, ce genre de chaussures peut être porté été comme hiver, en gros, dans la vie de tous les jours. En ce moment, les bottes de combat s’affichent partout : des podiums jusque dans les rues en s’invitant même dans toutes les collections de prêt-à-porter.

Style au premier degré. Total look militaire avec des army boots

Vous devez oser, pour cela, adopter l’imprimé camouflage (qui revient sur le devant de la scène en ce moment) avec vos rangers militaires femmes soit en combinaison soit en ensemble veste oversize et pantalon taille haute ou encore en salopette. Si jamais vous êtes réticente à l’idée d’opter pour un esprit camouflage, pourquoi ne pas porter avec vos bottes de combat un ensemble pantalon ou une combinaison kaki très tendance depuis plusieurs saisons ? Encore une autre alternative pour bien réussir votre total look militaire avec rangers femme, celle d’opter pour le fameux style safari tout simplement, qui se décline en ensemble pantalon, en short bermuda, en jupe voire même en robe pour un côté ultra féminin. Attention, toutefois, à ne plus surcharger votre tenue pour ne pas commettre une fashion faux-pas, car l’imprimé camouflage, le kaki et le safari ont déjà une identité forte. Du coup, la sobriété est de rigueur du côté de vos accessoires comme le sac, les bijoux… ainsi que le maquillage.

Style au second degré. Petite touche grunge avec des rangers militaires

Le style au second degré avec rangers militaires femmes est plus facile à adopter, car ils apportent juste une petite touche grunge à vos tenues (c’est le genre de style avec army boots que vous pouvez adopter dans la vie de tous les jours). Quel que soit le temps qui fait dehors, portez ce genre de chaussures avec un short ou une petite jupe en cuir et un long trench. Sinon, un legging ou un pantalon cargo vous donne à coup sûr l’allure de jambes longues et fines avec vos chaussures de combat. Au cas où vous trouviez que votre tenue est très habillée, comme un pantalon ¾ avec col roulé et veste tailleur, enfilez vos godasses en cuir pour une petite touche rock. Ce genre de chaussures peut encore casser le côté trop sage de votre look de printemps, façon BCBG avec une mini-jupe boutonné et un pull douillet.

Look d’été avec des bottes de combat

La bonne nouvelle ? Les rangers militaires femmes ne se portent pas seulement en hiver, mais aussi et surtout en été – tendance grunge oblige. Mariez vos chaussures avec une petite robe florale et fluide de style bohème ou une jupe short avec un t-shirt à message. Sinon, pour une allure rock totalement assumée, vous pouvez porter vos bottes de combat avec un jean destroy et un bomber pour bien jouer le tour. Pour rester glamour le temps d’une soirée en amoureux, vous pouvez porter vos rangers avec l’intemporelle petite robe noire ou une jupe crayon avec un top fine bretelle. Pour aller au travail, vous avez le choix d’accorder vos rangers avec une robe ou jupe midi fluide ou plissée sur du col roulé. Et, si vous avez craqué sur une paire d’army boots blanches, n’hésitez pas d’adopter un total look blanc avec, car le blanc is the new black ! En un mot, l’été est la saison idéale pour porter des rangers militaires femmes dans des looks baby doll, party girl, romantique, sportwear, sexy, officewear, architectural… et j’en passe.

Look d’hiver avec des rangers militaires femmes

Les rangers militaires femmes se hissent sur le rang de star des chaussures d’hiver depuis 2019, car ils peuvent sophistiquer n’importe quelle tenue. Envie d’opter pour un look à la fois féminin et décontracté en hiver avec ces godasses ? Vous n’avez qu’à enfiler une robe pull longue à col roulé et un trench long. Pour un côté glamour et chic, vous avez le choix de mettre une chemise ample blanche avec un short en cuir et collant tout en n’oubliant pas la veste qui va avec. Sinon, un pantalon pattes d’éph ou un jean évasé clair se marie merveilleusement bien avec un sweat à capuche et un long manteau à carreaux. Même s’il fait frais dehors, porter des bottes de combat l’hiver est la bonne occasion de révéler ses jambes en enfilant une petite robe blazer colorée ou bohème. Au bureau, vous pouvez apporter une touche rock à votre tenue classique, genre ensemble pantalon tailleur. En gros, pour les jours hivernaux, les chunky boots se combinent avec un trench fluide, une doudoune sans manche, un manteau à fausse fourrure…

Mots de la fin…

Les rangers, portés principalement par les militaires, gagnent du terrain chez la gent féminine depuis l’hiver 2019. Quelle fashionista ne se laisse-t-elle pas séduire par des bottes de combat aux plateformes XXL, semelles crantées et laçages jusqu’aux genoux vulgarisées essentiellement par Prada (les army boots accessoirisés avec de mini-pochettes en nylon) et Bottega Veneta (boots dessinés dans du cuir matelassé) – après l’échec de Marc Jacobs en 1993 ? Les rangers militaires, ces chaussures confortables et tout-terrain, peuvent être adoptés à n’importe quelle saison – été comme hiver – et à toutes les occasions, pour un look totalement militaire (au premier degré) ou juste une petite touche de grunge à des tenues jugées trop classiques (au second degré).

Les rangers militaires, styles Prada et Bottega Veneta, vous séduisent-ils ?

Bisous ❤

Anita